Sept Allemands qui ont laissé leur empreinte en Russie

Getty Images; Domaine public; Musée historique d'État
Pendant plus de 150 ans, l'Empire russe a été gouverné par des Allemands de souche - les Romanov notamment, à partir de Pierre III. Outre ces derniers, beaucoup d'Allemands ont grandement contribué à l’essor de la culture et de la science russes.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Burkhard Christoph von Münnich (1683-1767)

Burkhard Christoph von Münnich

Lieu de naissance : Grand-Duché d'Oldenbourg, dans une famille militaire noble.

Début du service / travail en Russie : En 1721, Von Münnich a été invité en Russie pour servir en tant qu’ingénieur et général. À son arrivée, il est parvenu à impressionner Pierre le Grand par ses compétences d'ingénieur de fortifications et a poursuivi son service après la mort du tsar.

Principales réalisations au service de la Russie : Burkhard von Münnich est l’auteur d'une réorganisation cruciale de l'armée russe en 1732-1741, alors qu'il était président du Collège de guerre russe. Il a réorganisé les rangs et les formations de l'armée, établi le premier corps de cadets pour les jeunes nobles et égalisé le salaire des officiers russes avec celui des spécialistes militaires étrangers invités. Von Münnich a également été le premier commandant de guerre de l'histoire de la Russie à vaincre l'armée turque lors d'une bataille terrestre, celle de Stavuchany, le 17 août 1739.

Michael Andreas Barclay de Tolly (1761-1818)

Michael Andreas Barclay de Tolly

Lieu de naissance : Riga, dans une famille noble germanophone de la Baltique appartenant au clan écossais Barclay.

Début du service / travail en Russie : Michael Barclay a rejoint l'armée impériale russe en 1776.

Principales réalisations au service de la Russie : Barclay s'est distingué en tant que commandant militaire, mais sa plus grande contribution a été le plan qui a permis de vaincre Napoléon. Pendant la guerre de la quatrième coalition contre Napoléon (1806-1807), Barclay a été blessé. Alors qu’il était en convalescence, il a conçu un plan au cas où Napoléon envahirait la Russie. Le plan prévoyait « d'attirer l'ennemi à l’intérieur du pays » avant de l'écraser, puis de le chasser vers l'Europe.

>>> Comment Napoléon a-t-il tenté d’intégrer l’armée impériale de Russie?

En 1812, Michael Barclay était ministre de la Guerre de l'Empire russe et en même temps commandant en chef par intérim de l'armée impériale. Il a mis en œuvre sa tactique, attirant la Grande Armée profondément dans les terres russes, mais est devenu très impopulaire parmi les officiers et soldats, qui pensaient qu'il cherchait lâchement à éviter une grande bataille et laissait l'ennemi se rapprocher de Moscou. En août 1812, Mikhaïl Koutouzov a assumé le commandement en chef de l'armée impériale et a continué en fait ce que Barclay avait commencé, épuisant l'armée de Napoléon jusqu’à la défaite totale. Barclay a continué à servir en tant que commandant de guerre jusqu'à sa mort en 1818. Son rôle dans la défaite de Napoléon a ensuite été reconnu par l'empereur Alexandre Ier - mais seulement dans des lettres privées.

Ferdinand von Wrangel (1796-1870)

Ferdinand von Wrangel

Lieu de naissance : Pskov, dans la noble famille Wrangel, des Allemands baltes. Le jeune Ferdinand était un neveu éloigné de Friedrich Graf von Wrangel (1784-1877), un Generalfeldmarschall de l'armée prussienne.

Début du service / travail en Russie : Né en Russie, von Wrangel est entré dans le Corps des cadets de la marine en 1807 et, après avoir obtenu son diplôme en 1815, a servi dans la flotte.

Principales réalisations au service de la Russie : Wrangel fut l'un des explorateurs russes les plus illustres. Il a participé à trois circumnavigations, est parti pour des expéditions de recherche le long des côtes septentrionales de la Sibérie et le long du littoral occidental du continent nord-américain. Il a également été gouverneur de l'Amérique russe en 1829-1835 et a dirigé la société russo-américaine en 1840-1847. Il a également été l'un des pères fondateurs de la Société géographique russe. Son poste civil le plus élevé a été celui de ministre de la Marine (1855-1857).

Adam Johann (Ivan Fiodorovitch) von Krusenstern (1770-1846)

Johann Adam von Krusenstern

Lieu de naissance : Hagudi (Harrien), gouvernorat d'Estonie, Empire russe, dans une famille balte allemande issue des von Krusenstjern, une famille aristocratique suédoise.

>>> Pourquoi y avait-il de nombreux Allemands dans l'Empire russe?

Début du service / travail en Russie : en 1788, Krusenstern a obtenu son diplôme du Corps des cadets de la marine plus tôt que prévu en raison du début de la guerre russo-suédoise, et a rapidement été envoyé au combat. Avant même l'âge de 20 ans, il avait déjà participé à d'importants affrontements navals contre les Suédois.

Monument en l'honneur de Krusenstern à Saint-Pétersbourg

Principales réalisations au service de la Russie : En 1793-1799, Ivan Krusenstern a servi dans la Royal Navy (Royaume-Uni), où il a entrepris sa première circumnavigation. En 1803, il a été embauché par la société russo-américaine pour commander la première circumnavigation russe, qui a duré trois ans. Plus tard, Ivan Krusenstern a dirigé le Corps des cadets de la marine.

Friedrich Joseph Haass (1780-1853)

Friedrich Joseph Haass

Lieu de naissance : Bad Münstereifel, Euskirchen, en Allemagne, dans une famille de médecins.

Début du service / travail en Russie : Friedrich Haass a commencé sa pratique d'ophtalmologiste à Vienne et a été remarqué par un prince russe, Nikolaï Repnine, qui l'a invité à Moscou en 1806 afin de devenir son médecin familial. Mais bientôt, les compétences et les connaissances de Haass ont fait de lui l’un des médecins les plus éminents de Russie.

Principales réalisations au service de la Russie : Après 1825, Haass (qui avait alors appris le russe et avait changé de nom pour Fiodor) est devenu médecin en chef de Moscou. En 1826, il y a ouvert le premier hôpital ophtalmologique de Russie. Cependant, il était surtout connu pour son travail caritatif et son aide aux condamnés. C’est Haass qui a obligé le gouvernement à abandonner le rasage de la moitié de la tête des prisonniers ou la pratique consistant à enchaîner jusqu’à 10 personnes à une lourde barre. Il a également insisté sur le fait que les chaînes portées par les prisonniers lors de leur voyage en Sibérie devaient être trois fois plus légères et placées dans une doublure en cuir pour plus de confort. Il est considéré comme l'une des personnes qui ont le plus contribué à humaniser le système pénal russe.

>>> Ces étrangers attirés par le froid sibérien

Peter Clodt von Jürgensburg (1805-1867)

 Peter Clodt von Jürgensburg

Lieu de naissance : Saint-Pétersbourg dans une noble famille allemande des pays baltes, les Clodt von Jürgensburgs. Cependant, Peter Clodt a passé son enfance dans la ville sibérienne d'Omsk, où son père commandait un corps militaire.

Début du service / travail en Russie : Comme ses ancêtres, Peter se préparait pour devenir militaire et est entré dans une école d'artillerie à l'âge de 17 ans. Cependant, il passait tout son temps libre à dessiner des chevaux ou à sculpter des chevaux en bois.

Principales réalisations au service de la Russie : la renommée de Peter Clodt s’est rapidement diffusée. Alors qu'il étudiait encore, certains des chevaux de bois qu'il avait sculptés sont tombés entre les mains des grands-ducs Michel et Nicolas, les fils de l'empereur Nicolas Ier. Les sculptures étaient incroyablement réalistes, et Peter Clodt a eu beaucoup de commandes de familles nobles au début des années 1830 - il est devenu célèbre avant même de recevoir une formation artistique en bonne et due forme !

Sculptures de Clodt von Jürgensburg à Saint-Pétersbourg

Les chefs-d'œuvre les plus célèbres de Clodt comprennent une sculpture représentant une voiture triomphale tirée par six chevaux (1833) sur l'arc de triomphe de Narva et les Dresseurs de chevaux, quatre groupes de sculptures placées sur le pont Anitchkov, sur la perspective Nevski, l’une des principales attractions touristiques de Saint-Pétersbourg. Clodt a personnellement réalisé le moulage de ces sculptures en bronze.

>>> Ce boxeur français ayant appris à la Russie à se battre et l'ayant charmé par son élégance

Fiodor Schechtel (1859-1926)

Fiodor Schechtel

Lieu de naissance : Saint-Pétersbourg, dans une famille d'ingénieurs d'origine allemande, des Allemands de la Volga vivant à Saratov.

Début du service / travail en Russie : À 16 ans, après avoir étudié au gymnase (lycée) et dans une école de formation à Saratov, Schechtel s'est rendu à Moscou et a entamé un apprentissage sous la direction d'Alexandre Kaniski (1829-1897), l'un des plus grands architectes moscovites. En 1875, il est entré à l'école de peinture, de sculpture et d'architecture de Moscou, mais en a été exclu deux ans plus tard pour absentéisme. Il n’a jamais terminé ses études, ce qui ne l’a pas empêché de devenir l’un des principaux architectes de Moscou au début du XXe siècle.

Gare de Iaroslavl à Moscou

Principales réalisations au service de la Russie : Schechtel a obtenu une licence de gestion de chantier en 1894, après avoir achevé l'un de ses projets les plus connus - la maison de Zinaïda Morozova sur la rue Spiridonovka. Par la suite, il a supervisé et conçu de nombreux hôtels particuliers et datchas, hôtels, chapelles et théâtres dans les styles Art nouveau et néo-byzantin. Pour en savoir plus sur les cinq chefs-d'œuvre les plus connus de Fiodor Schechtel, cliquez ici.

Dans cette publication découvrez comment les Italiens ont construit le kremlin de Moscou et aidé la Russie à vaincre les khans tatars.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies