Dix casinos de Moscou où nouveaux riches, mannequins et gangsters se côtoyaient

Vitaly Arutyunov/Sputnik
Après la chute de l'URSS, le capitalisme sauvage a apporté des plaisirs auparavant interdits à la capitale de la Russie nouvellement indépendante. Les casinos ont poussé comme des champignons, attirant des gens riches et puissants…

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Metelitsa

Ce casino a ouvert ses portes sur la rue Nouvel Arbat en juin 1993 et ​​est rapidement devenu l'établissement de jeux et de divertissement le plus emblématique de la capitale russe.

Au moment de son ouverture, le club Metelitsa - et le Casino Cherry que le club accueillait - manquaient de chic et ne montèrent en gamme que progressivement à la fin des années 1990.

L’aspect de ces lieux était plutôt lugubre au début.

Plus tard, il est devenu l'un des endroits les plus bling bling et spectaculaires de la ville.

La scène du Metelitsa est devenue un lieu convoité par les artistes pop en herbe ou connus de toute la Russie : y organiser un spectacle leur apportait souvent célébrité et fortune, car les clients de Metelitsa étaient pour la plupart des gens possédant un important carnet d’adresses qui dilapidaient leur fortune sans arrière-pensée.

>>> Comment un sac à carreaux a failli devenir un symbole de la Russie

« Metelitsa était très célèbre. Cela a aidé [de nombreuses personnes] à obtenir des liens utiles à Moscou. Toutes les pop stars que vous voyez aujourd'hui […] sont passées par Metelitsa. Elles m’appelaient directement et me demandaient si elles pouvaient y jouer, [car] il y avait de l'argent, un grand nombre de personnes, de 600 à 700 clients rassemblés à l'intérieur chaque soir », a déclaré l'ancien cofondateur du casino David Iakobachvili.

Néanmoins, l'histoire du casino a également été marquée par de nombreux scandales. Un jour de juin 1994, le casino a été perquisitionné par d’étranges forces de police spéciale ; plus tard les invités se sont rappelé que les agents avaient quitté le casino avec l'argent qu'ils avaient confisqué après avoir fouillé les invités.

Lorsque le lieu emblématique a été fermé, les touristes se sont rassemblés devant ses portes pour avoir une dernière chance de prendre des photos devant le casino que les Russes des années 1990 admiraient le plus.

Beverly Hills

En août 1993, un nouveau casino a ouvert dans l'un des sept gratte-ciel staliniens de Moscou. Il s’appelait « l’Oiseau de feu », mais trois ans plus tard, en 1996, il a cessé d’exister et a été remplacé par un établissement nommé Beverly Hills.

La soirée d'ouverture était somptueuse et la liste des participants était impressionnante. Donald Trump, la maire de Las Vegas Jan Laverty Jones et la star de cinéma Chuck Norris, dont il se disait qu’il possédait 50% des parts du casino, ont tous assisté à l'inauguration.

Chuck Norris à Moscou

Les contemporains se souvenaient du casino de Beverly Hills comme de l'un des sites de jeu les plus criminels et dangereux de la ville.

« On dit que le casino de Beverly Hills, propriété de Chuck Norris, serait un haut lieu de la pègre. Et c’est bien sûr vrai. Je veux dire, je ne sais pas avec certitude si ceux qui viennent à l'établissement de leur Texas Ranger préféré sont effectivement des voyous, mais ils ressemblent exactement à la plupart des oppresseurs sans âme des Indiens que Chuck Norris casse la figure dans chaque épisode de sa série », écrivait un journaliste en 1998 à propos du casino.

Golden Palace

Le casino Golden Palace a ouvert ses portes en 1994 dans une zone proche de la gare de Biélorussie. Tout comme Metelitsa, ce casino attirait également les artistes pop et les joueurs de la capitale. L'un d'eux a eu de la chance en 1996 et a remporté 240 000 dollars, ce qui était un record absolu à Moscou à l'époque.

Golden Palace en 1998

Pourtant, l'histoire du Golden Palace était parsemée de scandales. En décembre 1996, le co-fondateur et propriétaire du casino David Khatchatrov a été abattu à côté de sa maison par un tueur à gages. En 2006, les autorités ont découvert des violations dans le fonctionnement de l’établissement et ont mis fin à son activité. Bien que le Golden Palace ait rouvert peu de temps après, il a été définitivement fermé en juin 2009, lorsque le jeu a été interdit partout en Russie, à l'exception de quelques zones spéciales.

>>> Pyramide «MMM»: qui était le cerveau de la plus grande fraude de l'histoire moderne russe?

Aujourd'hui, les passants peuvent encore remarquer l'enseigne Golden Palace dans le quartier. Le casino, cependant, n'est plus là. Il a été transformé en club de divertissement.

Shangri-La

Le citoyen britannique Michael Boettcher a fondé la société commerciale Storm International en 1992 et est arrivé sur le marché émergent du jeu russe plus tard dans les années 1990. L'un de ses casinos - le Shangri-La - a ouvert en 1999. C'était un établissement élitiste, dont l'entrée de 200 $ par personne.

Seul la « crème de la crème » du peuple russe pouvait se permettre un billet d’entrée aussi exorbitant. Cependant, un tel prix n’était pas de nature à effrayer les dirigeants de la pègre russe. Un jour, un membre d'un groupe criminel nommé Viatcheslav Kazarine a perdu de l'argent en jouant contre des membres d'un autre syndicat du crime. Pas vraiment disposé à payer sa dette, Kazarine les a invités dans son appartement et a tué les vainqueurs trop naïfs.

Aujourd'hui, des cafés et un théâtre ont remplacé le casino qui a fermé à l'été 2009.

Jazz Town

Tout comme le Shangri-La, ce casino appartenait à Storm International de Michael Boettcher, mais contrairement au premier, il n'a ouvert qu'en 2004. Le casino aspirait à devenir la principale salle de jazz de Moscou, mais il a été fermé en 2009, avec toutes les autres salles de jeux.

Cristal

Au moment de son ouverture en 1997, le casino Cristal était le plus grand casino d'Europe de l'Est.

« Il existe différentes catégories de joueurs. Le premier groupe est composé de professionnels... Pour ces personnes, il suffit de gagner 200 à 300 $ par jour. Le deuxième groupe comprend les soi-disant gros joueurs, qui misent au moins 10 000 $. Le troisième groupe est constitué de tricheurs que la police poursuit », a déclaré l'un des croupiers qui travaillaient au casino.

>>> Qui étaient les «voleurs dans la loi», ces violents chefs de la mafia russe?

En mars 1999, la police a arrêté le tristement célèbre voleur Chakro le Jeune après avoir qu’il ait joué et prétendument consommé de la drogue dans le casino.

Les autorités soupçonnaient la mafia géorgienne de contrôler le casino et le lieu était régulièrement perquisitionné. Son activité a été temporairement suspendue en 2006, avant que l’établissement ne soit complètement fermé en 2009.

Empire

Le casino Empire a ouvert ses portes en 2001 et était exploité par une société américaine. Les femmes étaient admises gratuitement et les hommes devaient payer 50 $ pour entrer.

La principale caractéristique du casino était ses spectacles de strip-tease surnommés « soirées impériales ». C'était essentiellement un spectacle de strip-tease reprenant l'esthétique de tous les empires mondiaux qui ont existé.

Cosmos

Le casino Cosmos fonctionnait au premier étage du célèbre hôtel du même nom situé à côté du parc VDNKh. Plusieurs fois, le casino a attiré l’attention des forces de l'ordre russes : soit parce qu'il était soupçonné de blanchiment d'argent, soit car il servait de lieu de réunion pour des responsables criminels, soit car il fonctionnait sans licence.

Le musicien de rock soviétique Andreï Makarevitch

Crown

Le casino Crown était également situé sur la rue Nouvel Arbat, qui était déjà un endroit populaire parmi les joueurs de Moscou en raison du casino Metelitsa.

Le Crown (Couronne), qui hébergeait un club de poker et une zone de jeu, était considéré comme un endroit relativement démocratique, comparé aux clubs très chers de la capitale.

>>> Comment une ancienne caissière a détroussé les nababs russes dans les années 90

Métropol

C'était le casino le plus proche de la place Rouge, car il était situé dans l'emblématique hôtel Métropol.

En 2006, le casino a tiré au sort 20 kilos d'or parmi ses invités VIP. Plus tard, l'un de ses clients a décroché un jackpot de 2 millions de dollars, une mise qui éclipsait le record précédent établi par le Golden Palace en 1996.

Dans cette publication découvrez trois reines de beauté russes qui ont eu un destin tragique.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies