Pourquoi des stations du métro de Moscou ont-elles été renommées?

TASS; Archives
C’est la station de métro Okhotny Riad qui détient le palme – au cours de son histoire, elle a changé de nom à quatre reprises.

Russia Beyond désormais sur Telegram! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Des 275 stations du métro moscovite, 28 ont changé de nom, d’ailleurs certaines à plusieurs reprises. Dans la plupart des cas, c’est le sort des premières stations ouvertes dès 1935.

Politique de dénomination toponymique

Oulitsa Kominterna (nom se traduisant comme « Rue du Komintern ») a été la première station à changer de nom. Elle a reçu son nom initial en l’honneur de l’Internationale communiste qui a cessé son existence en 1943. Après la Seconde Guerre mondiale, il a été décidé de renommer la rue portant ce nom. En 1946, la station a pris le nom de Kalininskaïa – rendant ainsi hommage à l’homme politique soviétique Mikhaïl Kalinine – et de nos jours, elle est connue comme Alexandrovski Sad – soit « Jardin Alexandre ». Toutefois, au cours des années 1990, la station a porté le nom de Vozdvijenka, et ce, uniquement quelques jours. 

Station Dvorets sovetov

Jusqu’en 1957, la station Kropotkinskaïa était connue comme Dvorets sovetov (« Palais des Soviets »). C’est justement dans ce quartier qu’il était prévu d’ériger le gratte-ciel stalinien le plus grandiose, et ce, à l’emplacement de la cathédrale du Christ-Sauveur. Le projet n’a toutefois jamais abouti et après la mort de Staline la station a reçu le nom de la rue passant au-dessus.

>>> L'histoire du palais des Soviets, projet pharaonique et inaccompli de Lénine et de Staline

Station Kropotkinskaïa

C’est certes la politique qui a été la raison principale de tous ces changements. Initialement, le métro de Moscou portait le nom de Lazare Kaganovitch, ce proche de Staline qui a dirigé la construction de la toute première ligne et s’est chargé du plan général de reconstruction de Moscou en vue de sa transformation en la « capitale du prolétariat ».

En 1955, sous Nikita Khrouchtchev, en pleine époque de répudiation du culte de Staline, le métro de la capitale a été rebaptisé pour porter le nom de Vladimir Lénine.

Métropolitain de Moscou. Station Ziablikovo

Et bien que dans les nouvelles stations, ouvertes après la chute de l’Union soviétique, on écrit « Métropolitain de Moscou », officiellement son nom n’a pas changé depuis et il est toujours lié à celui du leader du prolétariat mondial.

Les stations qui portaient le nom des proches de Staline ont changé d’appellation sous Khrouchtchev. En outre, certaines ont été initialement baptisées en l’honneur de la rue ou du quartier adjacent. Or, le changement de nom de ces derniers a débouché sur la redénomination des stations.

Station Stalinskaïa \ Station Semionovskaïa

Ainsi, avant 1961, il y avait à Moscou la station Stalinskaïa, abritant une statue du « petit père des peuples » haute de 5 mètres. Aujourd’hui, elle est connue comme Semionovskaïa.

Une rebaptisation d’envergure a eu lieu en 1990, lorsque la nouvelle administration de la ville a voulu se défaire des noms soviétiques. 11 stations ont changé de nom en une seule journée : Chtcherbakovskaïa est devenue Alexeïevskaïa, Gorkovskaïa – Tverskaïa, Plochtchad Noguina – Kitaï-gorod, Kirovskaïa – Tchistye Proudy. Dire que cela a embrouillé les passagers est un euphémisme. D’ailleurs, pour certains Moscovites d’âge avancé, la station Loubianka est toujours la Dzerjinskaïa (du nom de Félix Dzerjinski).

Pourtant d’autres stations – Marksistskaïa et, par exemple, Kropotkinskaïa – ont préservé leurs noms soviétiques.

« Jusqu’à présent je confonds Teatralnaïa et Tverskaïa. Les deux commencent par la lettre "T" et les deux ont été rebaptisées. Vykhino me frappe aux oreilles jusqu’à présent. Et lorsqu’en 1991 on est allés à Kitaï-gorod pour célébrer la fête de promotion sur des bateaux, mes camarades de classe ont douté qu’une station portant un tel nom existait », avoue un Moscovite.           

En 2015, les autorités municipales ont soumis à la discussion publique la question du renom de la station Voïkovskaïa qui doit son nom au révolutionnaire Piotr Voïkov. Les habitants ont fini par rejeter l’idée, mais pas par sympathie envers lui. Juste que ce nom de station leur est familier. 

Quelles stations ont changé de nom plus souvent que les autres ?

Certaines stations ont changé de nom à trois reprises. Outre Alexandrovski Sad que nous avons déjà mentionnée, la station Partizanksaïa, dans l’Est de Moscou, a connu un sort similaire. Ouverte en 1944, elle portait un nom très long : Izmaïlovski PKiO Staline, c’est-à-dire « Parc de repos et de culture Staline d’Izmaïlovo ». En 1947, elle est devenue tout simplement Izmaïlovskaïa. Cela étant dit, en 1963, elle est devenue Izmaïlovski park et une autre station a été baptisée Izmaïlovskaïa. En 2005 elle est devenue Partizanskaïa, à l’occasion du 60e anniversaire de la Victoire dans la Seconde Guerre mondiale.

Station Partizanskaïa

Encore une histoire bien intéressante est liée à la station Alexeïevskaïa. C’est justement ce nom qui a été suggéré pour cette station ouverte 1958, car il reprenait celui d’un village qui se dressait à l’époque sur ces lieux. Mais, au bout du compte il a été décidé de l’appeler Chtcherbakovskaïa (Alexandre Chtcherbakov était lui aussi un proche de Staline). Nikita Khrouchchev, qui était en relation tendue avec Chtechrbakov, a été irrité par l’idée et il a fallu changer toutes les enseignes à quelques jours seulement de son inauguration officielle. La station a reçu le nom court et politiquement correct : Mir (Paix). C’est en 1966, après le départ de Khrouchtchev, qu’elle est devenue Chtcherbakovskaïa, puis Alexeïevskaïa, en 1990.

🚇 Станция метро «Щербаковская», 1980-е годы. Была открыта под названием «Мир». Сегодня всем известна, как ст. метро...

Опубликовано По улицам и переулкам Среда, 19 февраля 2020 г.
Station Alexeïevskaïa

Cependant, c’est Okhotny Riad qui décroche le palme. Elle a ouvert en 1935, sur l’emplacement de galeries marchandes. Lorsqu’en 1955 le métro a été rebaptisé en l’honneur de Lénine, le nom de Kaganovitch ôté à l’ensemble a été octroyé à cette station. Deux ans plus tard, une fois cette appellation tombée en disgrâce chez Khrouchtchev, la station a retrouvé son nom initial.

Toutefois, en 1963, elle a été de nouveau rebaptisée pour honorer Prospekt mira – cette nouvelle avenue qui venait de voir le jour non loin de ces lieux. En 1990, son nom originel lui a enfin été restitué.

Station Prospekt Marksa (Okhotny Riad )

Dans cet autre article, découvrez ces immeubles résidentiels de Moscou disposant de leur propre accès au métro.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies