Treize chefs-d’œuvre de publicité sociale datant de la Russie impériale (en images)

Domaine public
Il y a un siècle d’ici, les tentatives d’aborder les problèmes sociaux était un art à part entière.

La publicité sociale existe en Russie depuis le XIXe siècle : des brochures colorées expliquaient aux gens ordinaires les dommages de l’alcool, du jeu et (dieu nous pardonne) de la désobéissance à son mari. Ces publicités encourageaient également les individus à aider les soldats et les pauvres. Étaient impliqués dans l’illustration d’affiches sur le thème du bien-être social certains des plus grands artistes de l’époque, tels que Viktor Vasnetsov, Mikhaïl Vroubel, Boris Koustodiev et Léon Bakst.

Bien évidemment, toutes les publicités ne peuvent se vanter d’avoir fait l’objet d’un coup de pinceau de génie, mais, en termes de créativité, beaucoup n’ont rien à envier à leurs équivalents modernes. Avez-vous déjà vu des images choquantes de poumons de fumeurs sur les paquets de cigarettes ? La Russie tsariste se servait de la même méthode pour lutter contre l’alcoolisme.

« Reprends tes esprits et arrête de boire », 1910
« La boisson ou la racine du mal », 1910

En ce qui concerne le tabac, la population était invitée à se cotiser pour fournir du tabac, un produit disponible de façon limitée, aux soldats du front pendant la Seconde Guerre mondiale.

« Pour le tabac des soldats », 1916

Les artistes et musiciens se joignaient également à la collecte fonds grâce à leurs tournées (présentées comme des concerts de charité), etc. Ils faisaient du porte à porte en personne, sollicitant des dons, et se rendaient sur la ligne de front.

« Faites don aux familles des soldats-artistes de variété et de cirque tombés au combat. Ils vous faisaient rire par le passé », 1916

«  À partir du 18 janvier, nous, artistes russes, collectons du tabac pour notre vaillante armée. Nous nous rendrons chez vous pour recueillir des dons. En outre, nous organiserons divers concerts à l’occasion de la Maslenitsa afin de lever davantage de fonds. Achetez vos billets ! Chers Moscovites, répondez à notre appel ! Les artistes de Moscou », pendant la Seconde Guerre mondiale.

« Faites don aux familles des soldats-artistes de variété et de cirque tombés au combat. Ils vous faisaient rire par le passé », 1916

C’est au cours de ces impitoyables années de guerre que la publicité sociale a connu son apogée. On demandait à la population de faire des dons pour offrir au soldat la possibilité de lire un livre, d’aller au  bania…

« Faites don de vos livres aux soldats ! », 1916
« Faites don d’un sauna démontable aux soldats dans les tranchées. », février 1917

« Aidez les victimes de la guerre »,1914

« Les commerçants moscovites aux soldats invalides »,1915. Tous les marchands de la ville ont fait don de 5% de leurs recettes journalières aux invalides.

Les orphelins étaient un autre thème très courant. Les églises organisaient souvent des festivals afin de lever des fonds, des œufs de Pâques, par exemple, pouvaient être vendus aux fidèles.

« Achetez un œuf rouge le 28 mars et aidez les artels et les orphelinats sous les auspices de sa Majesté Impériale, la Grande Duchesse Élisabeth Fiodorovna », 1914
« Marché à la poupée », 1899

Au début du XXe siècle, la Russie s’est engagée dans des campagnes internationales avec enthousiasme. La famille impériale soutenait l’œuvre caritative européenne « Fleur blanche », qui souhaitait combattre la tuberculose. Les collecteurs de dons vendaient alors des marguerites dans la rue. Le prix était « ce que vous pouvez ».

« Aidez-nous à lutter contre la tuberculose », 1914
« Ligue d’action contre la Tuberculose », 1914

Dans cet autre article, nous vous présentons des affiches de propagande soviétique contre l’alcoolisme.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies