Kovrijka au chocolat: recette russe ultime de pain sucré pour vos envies gourmandes

Victoria Drey
Ce pain moelleux au miel à garniture sucrée va rapidement devenir un de vos incontournables.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

La recette de la kovrijka n’est pas nouvelle : ce type de recette slave de pain au miel est connu depuis le IXe siècle et reste aujourd’hui très populaire. Du miel, des épices, du chocolat et un glaçage, ce pain sucré russe traditionnel a tout ce qu’il faut pour vous plaire !

Le nom de ce dessert vient d’un mot en vieux-russe, « kovriga », qui veut dire « pain en un seul morceau ». Il s’agit en réalité de la différence la plus importante entre la kovrijka, qui est toujours préparée en un seul gros morceau, et les prianiki, un autre type similaire de pain d’épices russe, généralement assez petit, aux formes jolies et variées.

La kovrijka a toujours été un plat plutôt festif : des versions « riches », faites avec du beurre et des œufs, étaient préparées pour diverses fêtes et grandes occasions. Il existe même des recettes traditionnelles de kovrijka respectées pendant le carême, lorsque produits laitiers et œufs sont prohibés. L’ingrédient le plus important a cependant toujours été le miel, qui, au-delà d’apporter son goût et sa texture uniques à la pâte, garde votre kovrijka moelleuse et fraîche pendant des semaines.

>>> Recette: un gâteau à l'ancienne à base de pain d'épices russe

Il y a littéralement des dizaines de recettes de kovrijka, dont certaines se préparent uniquement au miel, sans ajouter un gramme de sucre. La garniture entre les couches peut varier d’une confiture de lait douce et crémeuse à diverses marmelades et confitures de fruits. Il est aussi courant d’ajouter des fruits secs, des baies et des noix dans la pâte. Il en va de même pour les formes de la kovrijka : l’une des plus impressionnantes est appelée kovrijka « pavée », dont la couche supérieure évoque vraiment une chaussée pavée. 

Je prépare aujourd’hui l’un des types de pain au miel les plus savoureux : la kovrijka au chocolat fourrée à la confiture de lait. Je trouve que la poudre de cacao enrichit encore plus le goût de la pâte épicée au miel et lui permet d’atteindre une perfection sucrée.

Ingrédients pour la pâte :

  • 290g de farine
  • 70g de beurre
  • 70g de miel de sarrasin
  • 90g de sucre
  • 25g de cacao en poudre
  • 60ml d’eau
  • 1 œuf
  • ½ cuil. à café de levure chimique
  • 1 cuil. à café de cannelle
  • 1/3 cuil. à café de clous de girofle moulus
  • 1/3 cuil. à café de cardamome moulu
  • ½ cuil. à café de sel

Ingrédients pour la garniture :

  • 100g de confiture de lait

Ingrédients pour le glaçage :

  • 3 cuil. à soupe d’eau
  • 2 cuil. à soupe de sucre
  • 1 cuil. à soupe de jus de citron

Préparation :

Commencez avec le sirop pour la pâte : ajoutez le sucre et l’eau dans une casserole et portez à ébullition à feu doux-moyen, en remuant jusqu’à ce que le sucre soit dissout et que le mélange soit en légère ébullition, éteignez alors le feu.

Ajoutez le miel, le beurre, le sel et les épices, mélangez pour que le tout soit homogène, et laissez refroidir à température ambiante. Pour cette recette je préfère utiliser du miel de sarrasin ou un autre miel foncé, car il apporte à la kovrijka une couleur et un goût plus riches.

>>> Recette du prianik de Viazma, prestigieux pain d'épices resté collé entre les dents de Napoléon

Ensuite, ajoutez l’œuf dans votre mélange et battez-le à nouveau, le liquide va s’épaissir et devenir plus gluant.

Dans un grand saladier, ajoutez la farine tamisée, le chocolat et la levure chimique. Versez-y alors le mélange liquide et remuez avec une cuillère en bois.

Vous devriez obtenir une pâte très onctueuse et dense sans grumeaux, qui sera alors très collante. N’y ajoutez pas de farine, laissez juste refroidir 10 minutes au réfrigérateur pour pouvoir la travailler par la suite.

Maintenant, séparez votre pâte pleine de saveurs en deux parts égales. Pour travailler la première partie, prenez un petit morceau de pâte, roulez-le en boule et placez-le sur du papier cuisson. Répétez l’opération sur toute la partie, en plaçant les boules proches les unes des autres.

Formez un rectangle avec les boules afin de créer comme un motif de « pavé », j’ai ici 4 rangées de 6 boules chacune, mais cela peut varier selon leur taille.

Pour la seconde partie de la pâte, placez-la sur une autre feuille de papier cuisson et roulez-la jusqu’à atteindre la taille du précédent rectangle à l’aide d’un rouleau à pâtisserie et de vos mains. Piquez légèrement la couche avec une fourchette.

Enfournez les deux couches de la kovrijka, la plate et la « pavée » à 180°C pendant 20-25 min puis sortez-les pour les laisser refroidir.

Pendant ce temps, préparez le glaçage : dans une casserole, mélangez l’eau avec le sucre et portez à ébullition à feu doux, assurez-vous que le sucre soit bien dissous. Éteignez le feu, ajoutez le jus de citron, mélangez et laissez refroidir à température ambiante. 

Recouvrez les deux parties de la kovrijka d’une généreuse couche de glaçage avec un pinceau et laissez figer pendant une minute.

Afin d’assembler votre kovrijka, étalez votre confiture de lait sur la couche plate, recouvrez-la avec le « pavé » et laissez reposer quelques heures. N’hésitez pas à utiliser de la confiture (de préférence d’abricot ou d’agrumes) à la place de la confiture de lait, elle apporte toujours une acidité agréable au goût de la kovrijka.

Coupez la kovrijka en parts, et accompagnez-la d’une bonne tasse de thé.

Priatnovo appetita !

Dans cet autre article, retrouvez notre recette du «lait d’oiseau», gâteau légendaire et aérien de l’époque soviétique.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies