Sept spécialités de la cuisine russe de la mer Noire

Legion Media
La cuisine russe de la mer Noire peut parfois rappeler les cuisines méditerranéennes… ou caucasiennes… ou tatares. Lisez la suite pour découvrir les différences!

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Beaucoup de peuples ont vécu sur la côte russe de la mer Noire, y compris les Grecs, les Arméniens et les Adyguéens - et chacun d'eux a apporté sa pierre à l’édifice de la cuisine régionale. La gastronomie locale est basée sur les légumes de saison (aubergines, poivrons, tomates, ail - frais ou cuits au four), les fruits du jardin (abricots, figues, raisins), les noix, les fromages frais maison, ainsi que les sauces piquantes. Quant à la viande et au poisson, ils sont généralement cuits au feu de bois. Et bien sûr, vous pouvez déguster ici beaucoup de chachlik !

1. Petits poissons frits

Baraboulka (rouget), stavrida (chinchard) et khamsa (une sorte d'anchois) sont des prises populaires de la mer Noire. Ces poissons petits ont peu d’arrêtes et sont faciles à cuisiner. Le plus souvent, les habitants roulent simplement beaucoup de petits poissons dans de la farine de maïs et les font frire dans une grande quantité d'huile. Les restaurants modernes des villes balnéaires cuisent également la baraboulka et la stavrida dans un four et les servent avec des herbes fraîches, du citron et du pain de seigle.

2. Rapanas

Délicatesses typiques de la côte de la mer Noire, ces mollusques sont très tendres si vous les cuisinez correctement. Vous devez les faire bouillir ou les cuire pendant 5 minutes maximum. Les rapanas sont meilleurs lorsqu'ils sont servis avec des tomates fraîches ou cuites, des oignons et de la crème épaisse.

3. Tchebourek

Ce gros chausson à la viande, plat emblématique de la cuisine tatare de Crimée, s’est converti en star du street food du littoral de la mer Noire. Le tchebourek est préparé à partir d'une pâte fine sans levure et frit dans une grande poêle. Ce qui rend son goût inoubliable, c'est sa délicieuse garniture de viande et de bouillon.

>>> Les dix plats russes préférés des lecteurs de Russia Beyond

4. Tchourtchkhela

Ces noix enfilées sur une ficelle et trempées dans du jus sont appelées tchourtchkhela. Cette friandise d'origine géorgienne est TRÈS populaire d'Anapa à Sotchi. Sur n'importe quelle plage et n'importe quel marché, les habitants vendent de la tchourtchkhela faite maison - et il est tout simplement impossible de ne pas essayer différentes recettes. Noix ou amandes ? Jus de raisin ou sirop de pêche? Il y en a pour tous les goûts...

5. Cherbet et baklava

En Russie, les « friandises orientales  » comprennent une centaine de desserts. Sur la côte de la mer Noire, tous les marchés proposent du cherbet, du nougat et du halva à base de fruits, de baies et de noix. Proposés partout dans les stations balnéaires russes, ils ressemblent à de gros bonbons tranchés et vendus au poids - pour être honnête, les portions sont plutôt généreuses.

Le baklava est également issu de la cuisine orientale : c'est un dessert pâtissier filandreux fourré aux noix et au miel.

6. Chachlik et lioulia kebab

La viande en brochette est l'un des mets les plus savoureux de la cuisine de la mer Noire. Le chachlik est généralement préparé avec du porc ou de l'agneau en dés, tandis que le lioulia kebab est composé de viande hachée grillée avec des épices. Dans les cafés de bord de mer, la viande en brochette est généralement servie dans une assiette avec du lavach (pain plat), des herbes, des tomates et des concombres et de la sauce piquante adjika.

>>> Lorsque Extrême-Orient rime avec gourmand: six mets à savourer absolument à Vladivostok

7. Le thé le plus septentrional

Dans la station balnéaire de Matsesta, près de Sotchi, pousse le thé le plus septentrional du monde. Les hivers ici sont doux, sans comparaison avec ceux de la Sibérie, cependant, pour la culture du thé, le climat est tout de même assez rude. Au fil des siècles, les théiers locaux se sont adaptés au froid russe et le thé Matsesta est devenu une spécialité à part entière de la mer Noire. Il comprend une grande quantité de vitamine C et de tanins, et doit donc être préparé rapidement ; sinon, il deviendra amer.

Dans cette publication découvrez quinze règles tacites régissant la vie sur la Côte d’Azur de Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies