L’alléchante recette des changui, ces tartelettes salées venues du Nord de la Russie

Legion Media
Moelleuse comme un oreiller, croustillante sur les bords et fourrée de diverses garnitures riches – la tarte changa russe est délicieuse à souhait!

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Nos babouchkas (grand-mères) russes savaient comment nourrir leur grande famille élargie avec un minimum d'ingrédients. Je me souviens encore comment, enfant, j'avais hâte au samedi matin pour aller avec mes parents à la campagne manger une bouchée de changa, ces petits pains frais et moelleux tout juste sortis du four. Je ne pensais alors pas qu'un jour je serais capable de les cuisiner moi-même. Mais le moment est venu, et maintenant j'ai la recette et les ingrédients à portée de main, ainsi que les capacités culinaires nécessaires.

Les changui (pluriel de « changa »), ou chanejki (diminutif affectueux), sont un plat traditionnel qui nous est venu du Nord de la Russie, puis s'est répandu dans la région de Carélie et, à partir du XVIIe siècle, avec les colons, en Sibérie occidentale. Aujourd'hui, ce plat est très répandu dans le Nord de la Russie, dans la région de l'Oural, et est relativement peu connu dans les régions occidentales et centrales du pays.

Les changui peuvent être de différentes tailles – de 12 à 15 centimètres de diamètre, et jusqu'à 30 ou même plus si elles sont cuites dans un four russe.

>>> Kalitkis, ces tourtes qui illuminent la table des paysans russes 

À l'origine, la changa avait la forme d'un petit pain rond richement farci, et il était fait d'une pâte à levure aigre et fine, alors que la garniture était assez fade. Cette dernière peut dépendre de votre imagination, mais on utilise souvent des pommes de terre. Dans la recette d'aujourd'hui, j'utilise, pour varier, des pommes de terre avec des champignons. Afin de ne plus tourner autour du pot, je suggère de commencer sans plus tarder à cuisiner cette délicieuse tartelette.

Ingrédients

Pour la pâte :

  • lait – 250ml 
  • levure – 11g
  • sucre – 1 cuillère à soupe
  • sel – ½ cuillère à soupe
  • crème aigre – 2 cuillères à soupe
  • beurre (fondu) – 50ml 
  • farine – 450g

Pour la garniture :

  • beurre – 100 g
  • pomme de terre – 500g
  • champignons – 500g
  • un peu d’aneth et de persil (optionnel)
  • oignon – 1 pièce 
  • une pincée de sel
  • une pincée d’épices
  • œufs – 2 pièces 

Graissage :

  • œuf – 1 pièce 
  • crème aigre – 1 cuillère à soupe

Préparation

D'abord, faisons la pâte. Faites chauffer un peu le lait, puis ajoutez le sucre. Versez la levure et remuez la masse à l'aide d'une cuillère en bois.

Ajoutez à la masse la crème aigre, le sel et le beurre fondu ; mélangez bien le tout et ajoutez la farine par portions. Divisez le processus d'ajout de la farine en 3 étapes. Lorsque vous ajoutez la farine pour la troisième et dernière fois, il devient très difficile de remuer, alors faites attention, car vous aurez peut-être besoin d'un peu plus ou d'un peu moins de farine. Mais ne vous inquiétez pas, la pâte prendra autant de farine qu'elle en aura besoin, faites simplement tout en douceur et une étape à la fois.

Vous finirez par obtenir la boule de pâte que vous voyez sur la photo. Couvrez le saladier dans lequel elle se trouve avec un torchon de cuisine et laissez-la à température ambiante pendant 40 minutes pour qu'elle repose. La pâte va lever.

En attendant, passons à la garniture.

Épluchez les pommes de terre, mettez-les dans une casserole, puis couvrez-les d'eau. Ajoutez le sel. Portez l'eau à ébullition et laissez mijoter pendant 20 minutes jusqu'à ce que les pommes de terre soient tendres à l'intérieur. Ensuite, versez l'eau et faites de la purée de pommes de terre. Ajoutez le beurre et 1 œuf, mélangez bien.

Hachez les champignons et un oignon, faites-les frire un moment à feu moyen et ajoutez des épices à votre convenance. Lorsque les champignons sont prêts, mélangez-les à la purée de pommes de terre et ajoutez de l'aneth et du persil, si vous le souhaitez. Notre garniture est prête.

Revenons à la pâte. Divisez-la en parts égales (environ 15 morceaux), et versez un peu de farine sur votre plan de travail. Ensuite, posez-y le premier morceau de pâte et aplatissez-le pour former un rond de 12-15 centimètres de diamètre. Ajoutez une quantité considérable de farce sur le morceau de pâte, et formez une tarte ouverte comme le montre la photo, ou selon vos fantaisies.

Répétez la même procédure avec les autres morceaux de pâte. Posez-les ensuite sur une plaque de cuisson tapissée de papier sulfurisé.

La partie la plus facile est le graissage – il suffit de mélanger un œuf avec la crème aigre et d'en enduire abondamment chaque petit pain.

Faites cuire les changui dans un four préchauffé à 180 degrés Celsius pendant 15 à 20 minutes.

Sortez les changui du four, aspergez-les d'un peu d’eau et laissez-les refroidir sur une assiette et sous un torchon de cuisine. Pendant ce temps, préparez du thé chaud ou du lait, et lorsque la table est mise, vos chanejki sont prêts à être servis.

Priatnogo appetita !

Dans cet autre article, découvrez notre recette de la plus délicieuse des tartes à la myrtille, reine des forêts russes.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies