Tetiorki, des gâteaux d’été venus du Grand Nord russe

Legion Media
Avec ces gâteaux sucrés, même les ingrédients les plus simples suffisent à célébrer la venue du printemps.

Les tetiorki sont un genre de gâteaux russes traditionnels venus du nord-ouest du pays qui se distinguent par leur forme originale et élaborée. L’origine de cette recette remonte à plusieurs siècles, avant la période chrétienne, quand les tetiorki n’étaient pas seulement des pâtisseries, mais aussi une nourriture rituelle servant à célébrer la venue du printemps.

Le nom de ces gâteaux signifie littéralement « coq de bruyère ». Dans certaines régions, on les appelle vitoushki, un mot dérivé de zavitoushki, ou « torsades ». Ce nom décrit plus précisément la forme des gâteaux. Pourquoi leur avoir attribué le nom d’un oiseau, personne ne le sait au juste.

Selon la version la plus poétique, le nom de tetiorki est lié au printemps car c’est la saison du chant d’amour des oiseaux. Si cette explication semble quelque peu lacunaire, il convient de souligner que beaucoup d’autres gâteaux rituels venus de différentes régions de Russie portent eux aussi des noms d’oiseaux : les javoronki (alouettes), sneguirki (petits bouvreuils) et les petoushki (coquelets).

Les ingrédients des tetiorki  sont très simples : autrefois, toutes les familles pouvaient se permettre de célébrer le printemps avec eux, même quand les réserves de l’hiver touchaient à leur fin.

Malgré leur simplicité, les tetiorki laissent au cuisinier une marge pour s’exprimer, lui donnant la possibilité de créer toutes sortes d’images en pâte. Traditionnellement, les symboles solaires étaient prédominants, avec des tresses, des croisillons, des fleurs et bien sûr, des oiseaux.

Si vous voulez vous essayer à la cuisine ethnique, les tetiorki sont une chance de cuisiner de façon créative, d’impressionner vos amis et votre famille avec des pâtisseries originales et savoureuses, et de marquer le retour du printemps comme les peuples du Grand Nord russe le font depuis des siècles.

Préparation :

Ingrédients:

·  Farine de seigle, 400 gn·  huile, 3 c. à s.n·  miel, 2 c. à s.n·  pavot, 3 c. à s.n·  sel, 1/3 c. à s.n·  Eau chaude, 250 mln
1.  Tamisez la farine dans un bol, ajoutez le sel et le pavot. Faites un trou au sommet. Versez-y l’huile, le miel et un peu d’eau.

2. Commencez à pétrir la pâte et ajoutez l’eau peu à peu. Lorsque votre pâte est bien ferme, couvrez-la avec un linge pour l’empêcher de sécher et laissez reposer dix minutes

3. Couvrez une plaque de cuisson avec du papier sulfurisé. Il est maintenant temps de modeler les gâteaux et de les déposer sur le papier. Roulez la pâte pour faire des brins d’environ 5 mm de diamètre et sculptez des images d’oiseaux, de soleils et de tresses. Laissez libre cours à votre imagination.

Note : Si vous décidez de donner à vos gâteaux une forme compliquée, modelez-les d’abord sur une planche à découper en bois et congelez-les pendant dix minutes avant de les déposer sur la plaque de cuisson. Ainsi, ils conserveront mieux leur forme.

4. Badigeonnez d’huile et enfournez 20 minutes à 180°C. Puis retournez-les et laissez cuire cinq minutes de plus. Laissez refroidir et servez vos tetiorki !


 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.