Recette des Cosaques du Don: le nardek, ce «miel» de pastèque qui n’en est pas un

Vasilisa Malinka
Essayez cette recette inhabituelle originaire du Sud de la Russie et donnez à vos desserts un goût nouveau.

À l'origine, le nardek était considéré comme l'une des nombreuses inventions de la cuisine du Moyen-Orient, pourtant, en Russie, il est connu depuis l'époque de l'impératrice Élisabeth Ire (XVIIIe siècle). Plus tard, il a été adopté par les Cosaques du Don comme un excellent moyen de préserver la récolte de pastèques jusqu'à l'arrivée de la nouvelle saison.

Autrefois, on le préparait en creusant la pastèque à l'aide de cuillères et en pressant la pulpe à travers un tamis. Le liquide ainsi obtenu était versé dans des pots en fonte et cuit à l'air libre jusqu'à ce qu'il atteigne la consistance d'un sirop, le jus de pastèque étant quant à lui réduit de 9 à 10 fois. L'épaisseur du produit final dépendait de la durée d'ébullition, le mieux étant d’atteindre la consistance d’une crème épaisse. 

La recette moderne ne diffère pratiquement pas de l'ancienne méthode, sauf qu'aujourd'hui il est possible d’utiliser un mixeur au lieu de presser manuellement la pulpe de pastèque.

Comme vous l'aurez deviné, le nardek ne contient pas de miel, ni de sucre ajouté. C'est un jus de pastèque purement réduit qui a la consistance du miel, d'où le nom « miel de pastèque ». Le mot « nardek » est en réalité d'origine turque : « nardak » signifie « sirop à base de jus de grenade ». Ces deux produits sont donc en quelque sorte parents.

Le nardek est principalement utilisé comme dessert, édulcorant ou produit à tartiner. Les Cosaques du Don en garnissent par exemple leurs crêpes et pancakes, et y trempent leurs pains et beignets traditionnels. De plus, ce sirop épais peut être utilisé comme fourrage pour tartes, gâteaux et biscuits. En outre, même s'il possède un goût sucré, il ne contient qu'environ 60 % de sucre.

>>> Sept types de bouillie russe pour bien commencer la journée

Ingrédients :

3-4 pastèques mûres de taille moyenne

Préparation :

Lavez les pastèques et coupez-les en deux.

Vous pouvez utiliser un mixeur manuel et l’introduire simplement dans la pastèque pour mixer la pulpe, ou enlever toute la pulpe et la mettre dans votre mixeur de table pour le même résultat.

Une fois que vous avez obtenu le jus, prenez la plus grande casserole que vous avez chez vous et passez le jus de pastèque à travers un tamis fin.

Placez la casserole sur le feu et portez à ébullition. Laissez le liquide mijoter tout en enlevant de temps en temps la mousse du dessus.

Lorsque votre jus sera réduit d'environ 2/3 de l'original, retirez-le du feu et passez-le à travers un filtre à café. Cette étape permet à votre nardek d'avoir une belle couleur claire et une consistante parfaite.

Versez le liquide filtré dans une casserole plus petite et continuez à le réduire jusqu'à obtention d'un sirop épais. Conservez ce dernier dans un bocal au frais.

Bon régal !

Dans cet autre article, nous vous livrons cinq recettes de kvas aux fruits à reproduire chez vous !

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies