Comment préparer de délicieux bonbons soviétiques au goût de cacahuète?

Vasilisa Malinka
Le traditionnel «batontchik», produit par la compagnie Rot Front, faisait partie des confiseries les plus convoitées en URSS et est encore l’une des favorites pour les amateurs de sucreries, toutes générations confondues. Une fois que vous y aurez gouté, vous ne pourrez plus vous en passer.

Les batontchikis sont de petits bonbons créés par Rot Front, l’une des plus anciennes compagnies de Russie. En forme de petites buches, ils ont une apparence plutôt austère, mais leur goût est incomparable ! Ils ont une texture dense et légèrement granuleuse de praline de cacahuète crémeuse, avec un supplément de cacao. C’est tellement addictif qu’un seul bonbon ne suffit jamais. Ils sont ainsi à juste titre parmi les leaders des ventes de l’industrie de confiserie russe.

Ces bonbons sont produits dans les manufactures russes depuis le XVIIIe siècle, et étaient appelés « batony » (barres). Ils étaient plus petits que les barres chocolatées standards, mais plus larges que les sucreries habituelles, ce nom est donc devenu spécifique et a été donné à toutes les confiseries de cette forme.  Plus tard, on leur a donné un surnom plus mignon « batontchikis » (bâtonnets) et c’est sous cette appellation que la marque a vu le jour.

>>> Savoureux ou inoubliables: les 32 meilleurs desserts russes

Dans mes plus lointains souvenirs, les batontchikis ont toujours eu le même emballage : la combinaison, devenue célèbre, du rouge et d’un marron virant sur le doré. Cette loyauté envers les traditions sert bien entendu les intérêts du producteur puisque personne d’autre n’utilise ces couleurs.

Dans ma famille, les batontchikis ont toujours eu une place très spéciale et ont toujours figuré dans le top trois de nos bonbons préférés. Nous les aimions tous, mais mon frère en était le plus grand fan. Dès son plus jeune âge, il aimait tellement ces bonbons qu’il avait pris l’habitude de les cacher de tout le monde.

Un jour, il a trouvé le stock de batontchikis qu’un ami gardait à côté de son lit. Dès que l’occasion s’est présentée, il les a tous mangés. Nous l’avons retrouvé dans la chambre au milieu d’une montagne d’emballages rouges et dorés et sans plus aucun batontchik. Il s’est excusé auprès de notre ami, mais je sais qu’au plus profond de lui-même il n’avait jamais été aussi heureux.

>>> Ces bonbons soviétiques que l’on peut déguster encore aujourd’hui

Ingrédients :

  • 200g de cacahuètes
  • 200g de farine
  • 150g de sucre
  • 150g de lait
  • 50g de lait en poudre
  • 22g de cacao en poudre
  • 2g de bicarbonate de soude

Préparation :

Chauffez le four à 160°C. Grillez les cacahuètes à l’intérieur pendant 30 minutes. Une fois refroidies, épluchez-les et mettez-les dans un mixeur. Mixer jusqu’à obtenir un ensemble homogène.

Amenez le lait à ébullition et retirez-le du feu. Ajoutez le sucre et mélangez. Versez le mélange dans le mixeur et mixez le tout jusqu’à l’obtention d’un ensemble homogène. Mettez la pâte obtenue dans un bol.

Dans un autre bol, mélangez la farine, le lait en poudre, le cacao et le bicarbonate de soude. Incorporez petit à petit ce mélange sec à la pâte de cacahuète, tout en mélangeant avec une spatule. La pâte va durcir, vous pouvez alors la mettre sur une surface plane et la pétrir dans le reste du mélange sec afin de former une boule.

Partagez la boule en quatre parts égales, roulez chaque part jusqu’à obtenir une bûche de 2,5 centimètres de diamètre environ. Coupez-y ensuite des morceaux d’environ 3 centimètres de longueur.

Quel est selon vous le gâteau le plus délicieux en Russie ? Laissez votre opinion dans la section commentaires ci-dessous.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies