Boublik: laissez-vous séduire par le bagel version russe

Victoria Drey
Ces pains moelleux en forme d’anneau sont si savoureux que vous les mangerez tels quels, sans les garnir.

Imaginez-vous en train de déguster un bon bagel, mais avec une texture un peu plus douce et plus dense - voilà le boublik traditionnel. Pendant de nombreuses décennies en Russie, les boubliks ont été considérés comme de véritables pâtisseries slaves. Cependant, ce sont les juifs qui ont inventé un plat en forme de bague qui est l’ancêtre du boublik traditionnel.

L’histoire du bagel juif - le frère aîné de boublik - remonte au début du XVIIe siècle. Les bagels sont devenus si populaires qu’au début du XIXe siècle, la recette a été adoptée par les cuisines d’Europe de l’Est et que les bagels juifs se sont transformés en boubliks : des pains emblématiques en forme d’anneaux à surface « glacée », généralement saupoudrés de graines de pavot. Le nom de boublik n’est pas non plus sorti de nulle part : il vient de l’ukrainien, mais puise au départ son origine dans le vieux mot slave « boubl » qui signifie littéralement « bulle » et fait référence à la texture aérienne du petit pain. Le boublik n'est pas le seul type de pâtisserie en forme d'anneau dans la cuisine slave : il existe également les baranki et les souchki qui sont très populaires et répandus - mais ils sont assez durs et croustillants et sont loin d'être aussi moelleux que le boublik.

Lire aussi : Dix desserts au fromage blanc russe irrésistibles dès la première bouchée 

Pour moi, le boublik a toujours été une pâtisserie qui ne paie pas de mine, mais qui est vraiment unique et délicieuse. Quand j'étais enfant, je demandais souvent à ma mère ou à ma grand-mère d'acheter des boubliks pour le goûter : déguster un boublik chaud saupoudré de graines de pavot frais avec un grand verre de lait froid était une expérience unique. Cependant, je ne me souviens pas d’une seule fois où nous en ayons préparé à la maison et je sais maintenant pourquoi : les boubliks ne sont pas des plus faciles à fabriquer. Le fait est qu'outre la préparation de la pâte à la levure, vous devez aussi littéralement faire bouillir la pâte crue avant de la cuire au four. La recette officielle des boubliks nécessite encore plus de temps et d'étapes compliquées, notamment plusieurs opérations de levée de la pâte et de préparation du pré-ferment. Mais honnêtement, j’ai l’impression que cette recette est meilleure : elle prend beaucoup moins de temps et son goût est tout aussi bon.

Ingrédients:

  • 250 ml de lait
  • 400 g de farine nature
  • 1 œuf
  • 50g de beurre
  • 3 cuillères à soupe de sucre
  • ½ cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à café de levure en poudre
  • Graines de pavot

Préparation:

Tout d’abord, ajoutez de la poudre de levure et du sucre dans du lait tiède, mélangez et attendez environ 10 à 15 minutes que la levure s’active. Vous remarquez une légère mousse et des bulles à la surface du lait qui garantissent que la levure fait bien son travail.

Ajoutez ensuite un blanc d'œuf, du beurre fondu et de la farine tamisée avec du sel dans le mélange et pétrissez avec les mains pour obtenir une pâte non collante et élastique.

Vous aurez peut-être besoin d'un peu plus ou moins de farine en fonction de la farine que vous utilisez. Roulez votre pâte en boule, mettez-la dans un bol propre, couvrez-la d'une pellicule de plastique et laissez lever dans un endroit chaud.

Au bout d'une heure et demie environ, vous remarquerez que la pâte a doublé de volume.

Ensuite, coupez-la et divisez-la en 10-12 morceaux ronds de taille égale.

Il est temps de faire vos boubliks : avec un doigt, faites un trou au milieu d'un morceau et formez un anneau. Répétez avec tous les morceaux de pâte ronde. Disposez les boubliks sur une plaque à pâtisserie, couvrez-les avec un torchon propre et laissez lever encore 20 minutes.

Pendant ce temps, versez de l'eau dans une casserole et portez à ébullition. Prenez un boublik à la fois, plongez-le dans de l'eau bouillante et laissez cuire pendant 20 secondes.

Disposez tous les boubliks « bouillis » sur un plat allant au four recouvert d'un morceau de papier sulfurisé. Enduisez chaque boublik de jaune d’œuf mélangé à une cuillère à soupe d'eau et saupoudrez généreusement de graines de pavot.

Cuire au four le boublik à 200°C pendant 15-20 minutes jusqu'à ce que le dessus soit brillant et doré. Dégustez chaud ou froid avec un verre de lait.

Priatnovo appetita !

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies