La Russie classée parmi les 10 pays affichant la plus forte hausse des prix de l’immobilier

Dans la banlieue de Moscou

Dans la banlieue de Moscou

Konstantin Kokochkine/Global Look Press

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

En un an, la Russie s’est hissée de la quatorzième à la dixième place du classement des pays enregistrant la croissance la plus fulgurante des prix sur le marché de l’immobilier, relate la presse russe, s’appuyant sur les résultats d’une étude de la société internationale de conseil Knight Frank.

En effet, la Fédération russe affiche, entre le deuxième trimestre 2020 et la même période de cette année, une hausse de 14,4%. Elle n’est dépassée que par la Turquie (29,2%), la Nouvelle-Zélande (25,9%), les États-Unis (18,6%), la Slovaquie (18,6%), la Suède (17,2%), le Luxembourg (17%), l’Australie (16,4%), le Canada (16%) et les Pays-Bas (14,5%). Parmi les 55 pays compris dans l’étude, seuls deux sont le théâtre d’une chute des prix : l’Inde (-0,5%) et l’Espagne (-0,9%).

Selon les experts, cette croissance au pays des tsars s’explique en réalité par un essor de la demande dû à l’action des programmes hypothécaires préférentiels et à la possibilité de recevoir désormais une allocation maternité dès le premier enfant.

À noter que la plupart des villes de Russie s’avèrent touchées par ce phénomène.

Dans cet autre article, nous vous révélions justement récemment les villes de Russie ayant connu la plus forte hausse des prix de l’immobilier cette année.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies