Total acquiert 10% de deux nouveaux sites du complexe gazier russe

Reuters

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Le russe Novatek et le français Total, désormais dénommé TotalEnergies, ont achevé le processus d’acquisition par ce dernier de 10% des parts de la compagnie Arctic Transshipment, filiale du premier et opérateur de deux complexes en construction de transbordement de gaz naturel liquéfié (GNL) au Kamtchatka (Extrême-Orient) et dans la région de Mourmansk (Nord-Ouest de la Russie), informe l’agence de presse TASS. Cet accord avait été signé par les deux parties en juin, à l’occasion du Forum économique international de Saint-Pétersbourg.

« Nous sommes heureux d’avoir signé cette acquisition avec Novatek, notre partenaire stratégique de longue date, en ligne avec notre stratégie d’intégration tout au long de la chaîne de valeur du GNL. Ces terminaux représentent une étape importante dans l’avancement et la consolidation du projet Arctic LNG 2 et contribueront à l’export sûr et durable des cargaisons de nos projets existants et en cours de développement à Yamal », avait déclaré Patrick Pouyanné, PDG de TotalEnergies et cité par le site du groupe, lors de la signature.

Patrick Pouyanné, PDG de TotalEnergies, lors de l'édition 2021 du Forum économique international de Saint-Pétersbourg

Selon les plans, ces deux sites seront rendus opérationnels dès 2022 et permettront le transbordement de GNL depuis des méthaniers brise-glaces vers des navires conventionnels. Chacun sera équipé d’un réservoir flottant d’une capacité de 360 000 mètres cubes avec deux points de transbordement « de bord à bord ».

Ils s’inscriront ainsi dans le vaste programme fédéral russe de développement de cette énergie, au sein duquel figurent d’ores et déjà plusieurs usines de production, parmi lesquelles Yamal LNG, dont Total détient 20% des parts, ainsi que celui, en projet, d’Arctic LNG 2, dont le géant français possède également 10%. À noter que TotalEnergies est actionnaire à 19,4% de la société Novatek elle-même.

Dans cet autre article, nous vous expliquions comment le gaz russe traverse l’océan Arctique.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies