Ces glaces russes conquérant depuis plusieurs années le marché mondial

Sergueï Gouneïev/Sputnik; Kirill Koukhmar/TASS
Glace noire au «charbon», glace au pissenlit et glace préférée de Poutine – voici les producteurs russes, dont les crèmes glacées peuvent être achetées et connaissent un succès fulgurant de par le monde.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Au premier trimestre 2021, les exportations de glaces russes ont augmenté de 61% par rapport à la même période en 2020 et se sont élevées à 14 millions de dollars.

Dans le même temps, les achats de glaces russes aux États-Unis ont été multipliés par quatre – au cours des trois premiers mois de l’année, les producteurs russes ont vendu pour 4,7 millions de dollars de glaces à ce pays. La Chine arrive en deuxième position – l’Empire du milieu a reçu pour 2,6 millions de dollars de cette délicieuse marchandise, soit 66% de plus que l'année dernière.

En outre, les entreprises russes vendent des glaces au Kazakhstan, en Mongolie, en Ukraine, en Allemagne, en Israël et dans d'autres contrées. Le volume des exportations au cours des dix dernières années a été multiplié par plus de 8, passant de 3 tonnes en 2010 à 26 tonnes en 2020. Au cours de ces années, les pays étrangers ont développé leurs propres préférences pour les glaces russes.

« La Vachette de Korenovka » (Fabricant : Usine laitière et de conserves de Korenovka)

En 2016, lors du sommet du G20, le président russe a offert à son homologue chinois Xi Jinping une boîte entière de gobelets en gaufres avec de la glace crémeuse à l'intérieur – il s'agissait d’un classique de la glace russe – « Korovka iz Korenovki » (« La vachette de Korenovka »).

« Chaque fois que je vais en Russie, je demande toujours à ce qu’on m’achète de la glace russe. Ensuite, nous mangeons cette glace à la maison. Vous avez de la meilleure crème, donc c'est particulièrement bon. Je l'aime beaucoup. Merci pour cette courtoisie », avait alors déclaré le chef d’État chinois.

Immédiatement après le sommet, des publicités pour des glaces russes ont commencé à apparaître en Chine avec une photo de Poutine, bien qu'il y mange un cône de gaufre au lieu de ce même gobelet.

En juin 2019, Poutine a réitéré son cadeau en l'honneur du 66e anniversaire du leader chinois, et quelques mois plus tard, en août de la même année, il a lui-même mangé la même glace lors de l'exposition aérospatiale internationale MAKS et l'a même qualifiée de sa préférée parmi toutes les friandises. C’est ainsi, selon Igor Moskovtsev, directeur général de l'usine produisant la glace, que cette crème glacée est devenue la glace russe la plus populaire en Chine.

Une délégation chinoise s’est d’ailleurs rendue dans la région de Krasnodar, où se trouve l'usine, et a demandé à ce que lui soit montrée « la glace préférée de Poutine », a relaté Moskovtsev en mai 2021. Peu après la visite, de faux bureaux de l'usine ont commencé à ouvrir en Chine, vendant des glaces à base de poudre de lait naturel avec des portraits de Poutine, de Dmitri Medvedev, et de Moskovtsev lui-même.

« Il a fallu des efforts pour ramener les partenaires chinois à la raison », a admis ce dernier.

En 2020, les livraisons de cette crème glacée à l'étranger ont augmenté de 20% par rapport à 2019, et ont atteint 1,3 tonne pour un total de 4,2 millions de dollars. L'entreprise en exporte vers 20 pays, dont la Chine, les États-Unis, Israël, la Grèce, l'Allemagne, le Vietnam, la Bulgarie et le Canada.

Lire aussi : Ce sandwich à la glace typiquement soviétique avec une touche française

Crème glacée au pissenlit et glace bio (Fabricant : Glace de Koupino)

Koupino, dans la région de Novossibirsk, en Sibérie, produit également des glaces dans toutes les variantes pour la Russie et la Chine – en gobelet, en cône de gaufre, en briquette et petits seaux. La garniture peut également être choisie selon votre goût – avec des fraises, des framboises, de la menthe, du melon, des abricots secs, des pruneaux, etc.

Toutes les glaces sont fabriquées avec du lait ou de la crème fraîche. Les baies et les fruits contenus à l’intérieur sont également naturels, selon le site web du producteur. En outre, Koupino vend de la glace bio diététique avec des probiotiques et une teneur réduite en sucre et en calories, ainsi que de la glace avec de la confiture de pissenlit et des biscuits aux amandes – cette glace n'est pas non plus négligée en Chine, déclare Alexeï Roudenski, directeur général de l’entreprise « Glace de Koupino ».

La société exporte des glaces en Chine depuis 2016, que l'on trouve principalement dans les épiceries du sud du pays. Bientôt, le producteur prévoit de commencer à en vendre en Europe et aux États-Unis.

« Charbon sibérien » (Fabricant : « La Cité des neiges »)

Un cône de gaufre noir avec du vrai charbon végétal et une odeur et un goût de chocolat éclatants – c'est la glace exotique « au charbon » du producteur du Kouzbass « Snejny Gorodok » (« La Cité des neiges »). Elle est livrée tant à la Mongolie qu’à la Chine, écrit le magazine Asia Russia Daily.

Rien qu'au premier semestre 2020, les exportations de la crème glacée du Kouzbass ont représenté le double du résultat de toute l'année 2019 – passant de 288 tonnes d'une valeur de 38,4 millions de roubles (443 850 euros) à 541 tonnes d'une valeur de 67,3 millions de roubles (777 900 euros), selon le portail d'information du Kouzbass.

Le « Charbon sibérien » est dégusté en Chine depuis 2017, a déclaré à TASS en juillet 2019 dans une interview Artiom Batchourine, PDG de la SARL « OuK NK Holding », qui possède « La Cité des neiges ». La crème glacée est présente dans plusieurs grandes villes, dont Pékin, Shanghai et Guangzhou, ainsi que dans la station balnéaire de Sanya.

« Gourmandise » (Fabricant : Usine laitière et de conserves de Korenovka)

Un tube enrobé de chocolat rempli de crème glacée crémeuse, rappelant par son goût et son nom (« Lakomstvo ») le favori des citoyens soviétiques, « Lakomka », est populaire non seulement en Chine, mais aussi aux États-Unis, a déclaré Igor Moskovtsev, directeur général de la laiterie et de la conserverie de Korenovka, à RIA Novosti en mai 2021.

« Les acheteurs en Amérique prennent à la fois le gobelet, l'eskimo, le cône, d'ailleurs, et la "Lakomka" aussi », a déclaré Moskovtsev.

Selon lui, la glace russe est particulièrement appréciée dans les États de New York, de Floride et dans la ville de Philadelphie. Il est toutefois vrai que le « Lakomstvo » et d'autres variétés sont davantage achetés par des Russes qui ont déménagé en Amérique pour s'y installer définitivement et qui regrettent le goût de leur enfance soviétique.

« Nous avons besoin d'une transition de qualité – des magasins avec des produits russes vers le marché entièrement américain. Et ce n'est pas facile : les magasins sont généralement dispersés dans les villes, et ce ne sont pas les ventes que nous aimerions voir, mais nous voyons le potentiel », conclut Moskovtsev.

Dans cet autre article, nous vous présentions les cinq meilleures glaces russes.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies