Les échanges commerciaux entre la Russie et l’Europe repartent à la hausse

Quartier des affaires de Moscou

Quartier des affaires de Moscou

deensel/Visual Hunt

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_frAprès une difficile année 2020 marquée par la pandémie et la crise économique s’étant ensuivie, les échanges commerciaux entre la Russie et l’Union européenne semblent reprendre du poil de la bête, apprend-on d’un récent rapport de l’institut Eurostat.

En effet, au cours du premier trimestre 2021, les transactions entre ces deux entités ont atteint un volume de 70,3 milliards d’euros, contre 63,7 sur la même période l’an dernier, soit une croissance de 10,36%.

À noter qu’en la matière, la balance commerciale apparaît en faveur de la Russie, puisque sur cette somme, 42,5 milliards sont consacrés aux importations depuis la Russie vers l’Europe, ce qui représente une hausse de 12,4% par rapport à 2020 (alors 37,8 milliards).

Ce résultat permet d’ailleurs au pays des tsars de se placer en troisième position des fournisseurs commerciaux de l’UE, derrière les États-Unis (71,4 milliards), largement devancée par la Chine (139,4 milliards), et juste devant le Royaume-Uni (41,7 milliards).

Les exportations de l’UE vers la Russie s’établissent quant à elles à 27,8 milliards d’euros, contre 25,9 l’an dernier (soit 7,3% de croissance). En matière d’export de marchandises européennes, la Russie se place cinquième, derrière les États-Unis (125,4 milliards), le Royaume-Uni (87,9 milliards), la Chine (73,9 milliards) et la Suisse (51,6 milliards).

Dans cet autre article, nous vous dressions le portrait de Tatiana Bakaltchouk, femme la plus riche de Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies