Quelles grandes entreprises russes font le plus d’efforts en matière d’écologie?

Pixabay

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Si de nombreux géants économiques russes sont impliqués dans l’industrie des énergies fossiles et d’autres domaines peu compatibles avec la préservation de l’environnement, d’importants efforts ont toutefois été consentis ces dernières années afin d’en diminuer l’impact, informe Forbes. Le magazine a ainsi, pour la première fois, classé les plus grandes compagnies du pays en fonction de leur politique écologique.

En la matière, le meilleur élève semble être Mars, filiale locale de la célèbre marque américaine engagée dans l’industrie alimentaire. Détenant une dizaine d’usines en Russie, elle décroche la première place grâce au recyclage de 90% de ses déchets depuis 2015. La société ambitionne par ailleurs de passer à des emballages 100% recyclés ou recyclables d’ici 2025, et de fonctionner, à l’horizon 2040, uniquement sur la base d’énergies renouvelables. Elle obtient ainsi un score total de 60,9 points.

En seconde position, l’on retrouve Sberbank, plus grande banque du pays. Avec un score de 59,3 points, l’établissement se démarque par sa réduction d’utilisation de papier, d’énergie et de carburant pour ses véhicules, mais aussi par le financement de projets verts, à l’instar d’un parc éolien dans la région de Mourmansk ou d’un parc photovoltaïque à Stravropol, pour un montant global en 2019 de 47 milliards de roubles (528,43 millions d’euros), soit cinq fois plus que l’année précédente.

Vient ensuite X5 Retail Group, propriétaire de l’un des plus importants réseaux de supermarchés alimentaires dans le pays et récoltant un total de 58,1 points. Fin 2020, le groupe a approuvé sa politique en matière de développement durable, selon laquelle il devra réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 10% avant 2023, arriver à 40% de produits alimentaires admissibles au recyclage et à 50% de produits de marques distributeurs dotés d’emballages écologiques. Ses points de vente ont par ailleurs été équipés en machines de collecte de bouteilles en plastique et de contenants en aluminium, en l’échange desquels les clients reçoivent de l’argent.

Juste en dehors du podium se trouve Splat, fabricant de produits ménagers et d’hygiène. Plus de 80% de sa production s’avère biodégradable, tandis que ses articles ne contiennent aucune substance dangereuse pour l’homme ou l’environnement. La compagnie est par ailleurs engagée dans un processus de neutralité carbone et a d’ores et déjà, conjointement avec des partenaires, procédé à la plantation de 45,2 hectares de forêts. Depuis 2011 en outre, la société, accumulant un total de 56,5 points, a diminué de 32% sa consommation en eau et de 23% ses dépenses énergétiques.

Enfin, clôturant le peloton de tête, se classe, avec 56,2 points, Rosatom, géant russe de l’énergie nucléaire. La société est parvenue à ce résultat en évoluant en faveur du traitement des déchets nucléaires, mais aussi en finançant des projets verts, notamment des parcs éoliens.

Dans le classement, suivent l’entreprise d'extraction diamantifère Alrosa, le métallurgiste Polymetal, la société pétrochimique Sibur, la compagnie d’approvisionnement en électricité Rosseti et le producteur d’aluminium Rusal.

Dans cet autre article, nous vous présentions sept marques russes qui produisent des vêtements écologiques uniques.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies