Sept marques russes qui produisent des vêtements écologiques uniques  

Forgetmenot.archive; Dog Rose
Cardigan rembourré avec des matériaux issus d’un matelas? Casquette avec décapsuleur intégré? Nous avons sélectionné des marques russes qui misent sur le respect de l'environnement, un design original et l'exclusivité – ces vêtements sont souvent produits à un seul exemplaire. Une grande partie de ces «œuvres» pourraient être exposées dans un musée!

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

RigRaiser

La marque, fondée en 2019 par une diplômée de l’Académie des startups de Skolkovo Anna Lekontseva, allie mode, art contemporain et durabilité. Anna achète des vêtements dans des friperies, puis en fait littéralement des œuvres d'art. Chaque pièce de la marque est une collaboration avec des artistes contemporains, en n’existe qu’en un seul exemplaire.

Au début, la Galerie d’art moderne l'a aidée à trouver des artistes, mais maintenant ils se portent eux-mêmes volontaires pour faire partie du projet.

« Nous sortons l'article sous la marque RigRaiser, mais sur toutes les étiquettes nous indiquons le nom de l'artiste, partout nous expliquons qui exactement a fabriqué ces vêtements. Tous nos produits, comme une peinture, ont un concept, un message, une histoire », déclare Lekontseva. Pour lire cette histoire, il suffit de scanner le code QR sur les vêtements.

>>> Ce designer de mode russe recycle des objets du quotidien soviétique

Dogrose

La marque moscovite Dogrose crée à la main de nouveaux vêtements à partir des chutes d'autres habits. La tendance à la superposition est devenue leur carte de visite : les vêtements de la marque sont créés avec des morceaux de pulls, de chemises, de t-shirts et de sweats cousus ensemble.

Sur le compte Instagram de la marque, vous pouvez choisir un sweat-shirt ou un pull à capuche prêt-à-porter, ou apporter vos propres affaires pour leur donner une nouvelle vie.

Tout cela est fait dans les meilleures traditions de la première période de Vetements, mais coûte moins de 6 000 roubles (66 euros).

2.0

Cette équipe d'Ekaterinbourg (Oural) rassemblant des designers respectueux de l'environnement, baptisée 2.0, crée des objets uniques, flirtant avec des thèmes post-apocalyptiques.

Ils ont présenté leur première collection dans l'ancien village minier de Karabach, dans la région de Tcheliabinsk. Bien que le village soit situé au milieu des montagnes de l'Oural et d'une magnifique forêt de taïga, c'est l'un des endroits les plus pollués au monde.

>>> Cinq marques russes de vêtements d'hiver qui méritent votre attention

Par ce choix d’une région sinistrée au niveau environnemental, les concepteurs de la marque voulaient souligner l’importance du recyclage tout en mettant l’accent sur le design. À partir d'une expérience avec les teintures et les couleurs, un véritable streetwear pétri de références à l'industrie mondiale de la mode est né.

SOEURS

Le projet de Nijni-Novgorod SOEURS réalise des chemises, des robes et des jupes à partir de textiles vintage. La créatrice Irina Choubintseva est aux commandes - dans le cadre de son travail, elle utilise non seulement des tissus anciens, mais aussi des rideaux, des couvre-lits, des nappes, des tissus d'ameublement et même du rembourrage de matelas.

Parmi ses créations figurent, par exemple, une chemise réalisée en tissu produit lors des Jeux olympiques de 1980, ou une écharpe faite avec le drapeau écossais.

Irina recherche ses matériaux dans les marchés aux puces ou les achète à ceux qui conservent encore les objets de leurs grands-parents et arrière-grands-parents dans leurs placards. Les taches et les déchirures du vintage ne la dérangent pas : « Cela fait partie de la vie et de l'histoire du tissu », dit-elle.

>>> Granny’s, cette marque russe de vêtements tricotés embauchant des grand-mères

Stenosis

Voici une autre marque qui mise sur l'art contemporain. Stenosis a été fondée en 2017 par des amis de Kirov. Leur crédo ? Considérer chaque chose comme un objet d'exposition, à la seule exception qu'elle serait « exposée » sur les gens qui la portent.

Tous leurs articles existent en un seul exemplaire - des jeans composés de différents morceaux de denim à un sweat à capuche avec des manches de chemise en passant par des vestes cyberpunk.

Forgetmenot.archive

La marque propose des chapeaux faits avec des chemises, des sacs en mousquetons d'escalade et une impressionnante collection de cagoules tricotées…

La principale caractéristique de Forgetmenot.archive est toutefois sa présentation - de sa campagne publicitaire à la philosophie de la marque, sans oublier la livraison : avez-vous déjà reçu des vêtements dans une boîte à fruits ou à œufs ?

Masstak

Une marque audacieuse qui n'a pas peur d'expérimenter avec les matières. Une casquette avec un décapsuleur sur une visière, une jupe en foulards ou un jean Calvin Klein gravé au laser, Masstak opère à la limite entre l'art et de la street fashion, sans craindre de jouer avec les logos des géants mondiaux de la mode. Comme ces jeans avec un morceau d’écharpe et un patch Louis Vuitton.

Dans cette publication découvrez six vêtements qui vous permettent de reconnaître un Russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies