À Moscou, Auchan se lance dans la livraison de produits alimentaires à domicile

Reuters

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

La pandémie de Covid-19 et le confinement qui en résulte semblent avoir incité certaines enseignes à se tourner davantage vers le e-commerce. Comme l’écrit le journal russe Vedomosti, entre fin mars et mai 2020, des dizaines de nouveaux acteurs ont fait leur apparition dans le segment de la vente en ligne de produits alimentaires. Il s’agit aussi bien de grands détaillants, que d’établissements de restauration collective ou d’autres enseignes qui commercialisaient jusque-là pratiquement tout sauf de la nourriture.

Ainsi, écrit le journal en se référant à un représentant de la compagnie, Auchan a lancé à Moscou la livraison de produits alimentaires à domicile. Auparavant, la compagnie française le faisait par le biais de partenaires, quant à son magasin en ligne, le détaillant y vendait des produits non alimentaires ou ceux ne nécessitant pas de condition de préservation spécifique. 

>>> «Arrêtons le MACARONOvirus»: en Russie, Auchan tente de raisonner ses clients face à la pandémie

Ce projet, qui était déjà dans la ligne de mire de l’entreprise, a donc été lancé en régime expérimental et est assuré dans un rayon de 5 km autour des deux hypermarchés Auchan de la capitale russe.

En réalité, aussi étonnant que cela puisse paraître, même des magasins en ligne spécialisés dans des domaines parfaitement autres ont opté ces derniers temps pour le commerce de produits alimentaires. Ainsi Lamoda, magasin de mode comme son nom l’indique, commercialise depuis mars des pâtes, céréales et épices.

Dans cet autre article, nous vous présentons comment les entreprises françaises ont permis de lutter contre le Covid-19 en Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies