En Russie, Auchan s’apprête à faire peau neuve

Auchan Russie
Des centaines de millions d’euros d’investissement seront placées dans le développement et la mise en place d’un nouveau concept pour les hypermarchés Auchan en Russie.

Le groupe Auchan, qui possède 314 magasins de différents formats en Russie, envisage de développer un nouveau concept pour ses hypermarchés et de le mettre en place d’ici 2023, a fait savoir le directeur général de la filiale russe, Johannes Tholey.   

« Nous envisageons de changer cardinalement nos hypermarchés. C’est notre objectif pour les deux-trois années à venir, cite ses propos l’agence TASSD’ici fin 2023, tous les hypermarchés seront adaptés au nouveau concept ».

Dévoilant des détails, il a expliqué qu’il était prévu de réviser les solutions logistiques, de développer de nouveaux services et d’intégrer aux supermarchés le format de restaurant.

Lire aussi : Quelles sont les professions les mieux rémunérées de Russie? 

Parmi d’autres idées, développer le service de livraison et un réseau de consignes automatiques.

Tholey précise que des centaines de millions d’euros d’investissements français seront allouées à ces changements, dont le début est fixé à l’année 2020.

Présent en Russie depuis 2002, le groupe possède 314 magasins, dont 64 hypermarchés classiques. Depuis cinq ans, l’enseigne culmine au sommet du classement des plus grandes compagnies étrangères implantées en Russie, établi par le magazine Forbes. Au cours de l’année passée, les revenus de la société ont atteint 327,7 milliards de roubles (4,65 milliards d’euros), ce qui représente 9% de ses revenus à l’échelle internationale.

Dans cette récente brève, nous vous présentions un bilan des échanges économiques entre la France et la Russie, d’après les chiffres révélés par Bruno le Maire.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies