Combien la Russie dépense-t-elle pour son armée?

mil.ru
La Russie continue de reculer dans le classement des pays possédant le plus gros budget militaire et a même quitté le top-5 en 2019.

La Russie a réduit ses dépenses militaires par rapport aux années précédentes et s'est retrouvée en 6e position dans la liste pays possédant les plus gros budgets militaires avec un peu plus de 61 milliards de dollars, rapportent les experts de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI).

Malgré la récente baisse des investissements dans le domaine de la défense en Russie (-7,7% en 2018), les sommes versées dans ce secteur à l’échelle mondiale ne cessent de croître, si bien qu’en 2018, le montant a atteint son pic avec 1 820 milliards de dollars, soit une hausse de 24% par rapport à 2008.

Les trois principaux leaders actuels sont les États-Unis (649 milliards de dollars), la Chine (250 milliards de dollars) et l’Arabie saoudite (68 milliards de dollars).

En 2014 encore, la Russie figurait en troisième position. Que s’est-il passé depuis ?

>>> Russie vs OTAN: les épreuves pour devenir officier des forces d’élite

Nécessaire et suffisant

Les critères de nécessité et de suffisance sont devenus les principes fondamentaux des programmes militaires russes depuis la dernière crise économique qui a éclaté en 2014, lorsque les prix du pétrole ont fortement chuté, entraînant une dégringolade du rouble.

C’est la raison pour laquelle les autorités ont décidé d’abandonner les systèmes d’armes désuets et de développer des machines de nouvelle génération. À présent, près de la moitié du budget annuel du ministère russe de la Défense est consacrée à l’acquisition et à la création de nouveaux systèmes d’armes.

Au total, le pays prévoit de dépenser à ces fins près de 370 milliards de dollars entre 2018 et 2027.

Les aspects les plus coûteux du programme de modernisation de l’armée sont l’achat d’avions de combat et la création du premier missile hypersonique destiné à l’armée.

>>> Où et comment acheter un char en Russie?

Armes de nouvelle génération

Les missiles hypersoniques sont voués à devenir l’arme principale de la décennie à venir. Il s’agit notamment du Kinjal, qui dotera les avions MiG-31, leur permettant d’attaquer les cibles ennemies à une distance dépassant 2 000 km, protégeant ainsi les appareils contre les systèmes antiaériens.

Une autre nouveauté très attendue est le chasseur de cinquième génération Su-57, dont la production a enfin été lancée. Ces jets sont conçus pour faire concurrence dans les cieux et sur le marché aux américains Raptor et Lightning II, et visent à offrir aux forces aériennes russes une maniabilité inégalée.

Le premier lot de douze Su-57 a été livré à l'armée en 2018 et 76 autres appareils de ce type devraient équiper à l’avenir l'armée de l'air russe.

Saviez-vous pourquoi les femmes rejoignent-elles l'armée russe ? Pour le découvrir, jetez un œil par ici.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies