Le ministère russe de la Santé se dotera-t-il d’un avion Falcon français?

Des Falcon 7X.

Aero Icarus / Visual Hunt
L’institution juge que ce modèle serait à privilégier face au SSJ100 de fabrication nationale.

Le Falcon 7X, avion produit par la société française Dassault Aviation, se mettra-t-il au service du ministère russe de la Santé ? Telle est en tout cas la requête de Veronika Skvortsova, tête de cette institution, formulée par lettre au gouvernement de Russie, un document que s’est procuré le journal RBC.

Skvortsova souhaite en effet qu’un appareil de ce type soit acheté pour l’Agence fédérale de médecine et de biologie (AFMB), dépendante du ministère et ne disposant jusqu’à présent pas de flotte aérienne, afin qu’il participe à des missions d’évacuation. Selon les spécialistes de cette structure, ce modèle posséderait en réalité des caractéristiques techniques plus adéquates pour l’aviation sanitaire que l’avion de fabrication nationale Soukhoï SuperJet 100.

« L’analyse menée quant aux caractéristiques techniques et de vol de l’avion Soukhoï SuperJet 100 et du Falcon témoigne de la présence chez ce dernier modèle d’une série d’avantages en matière de distance de vol, de ressource avionique, et d’autres caractéristiques de vol, a souligné la ministre dans sa lettre, citée par RBC. Il convient d’attirer l’attention sur la possibilité d’utilisation de ce type d’avion lors de la réalisation de vols long-courriers vers des points reculés de la Fédération de Russie ».

Un Soukhoï SuperJet 100.

Et d’ajouter que l’avion français apparaissait également moins cher, puisque pour une livraison au dernier trimestre 2020 il faudrait compter pour ce modèle, accompagné de l’équipement et de deux modules médicaux, 4,166 milliards de roubles (58,18 millions d’euros), contre 5,425 milliards de roubles (75,76 millions d’euros) pour l’acquisition d’un SSJ100 en condition de crédit-bail avec transfert de propriété au bout de 17 ans.

Dans cet autre article, nous vous présentons cinq des plus emblématiques avions du constructeur russe Iliouchine.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies