Le premier lot de GNL russe destiné au Japon arrivé à bon port

Novatek

Dans le cadre d’un contrat longue durée avec le consortium Total, la société Yamal GNL a livré son premier lot de gaz naturel liquéfié (GNL) au Japon, acheminé vers le port de Kitakyūshū, a annoncé sur son site la compagnie Novatek qui en détient 50,1 % des parts.

« Le début des livraisons de GNL sur le marché japonais apparait pour la compagnie comme un événement important, étant donné que le Japon est un marché significatif du GNL et l’une des destinations prioritaires de notre stratégie marketing », a commenté Leonid Mikhelson, PDG de Novatek.

Et d’ajouter que le développement de la chaîne logistique de l’entreprise avec l’essor de la Route maritime du Nord ainsi que la construction du terminal de transbordement au Kamtchatka permettra l’élargissement des livraisons vers le Pays du Soleil levant et le renforcement des liens économiques entre les deux nations.

Pour rappel, Yamal GNL est un projet russe de liquéfaction du gaz naturel. Outre Novatek, parmi ses actionnaires comptent le groupe français Total (20%), CNPC (Société nationale du pétrole de Chine, 20%) et le Fonds de la Route de la soie (9,9%).

Dans cet autre article, nous vous expliquons comment le GNL russe est transporté à travers l’océan Arctique.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies