Les japonais Mitsubishi et Mitsui & Co. futurs investisseurs du projet russe Arctic LNG-2?

La compagnie russe Novatek, de laquelle Total est l’actionnaire à hauteur de 19%, mène actuellement des négociations avec les corporations japonaises Mitsubishi et Mitsui & Co. afin de les intégrer au projet d’usine de production de gaz naturel liquéfié Arctic LNG-2, rapporte l’agence Prime, se référant à la presse nippone.

À l’instar de Total, ayant conclu un tel accord au printemps 2018, les deux entreprises pourraient en effet effectuer l’acquisition de 10% des parts de ce futur site industriel, un achat dont le coût pourrait être couvert pour moitié par l’État japonais.

Pour rappel, Arctic LNG-2 est le second projet de Novatek en matière de production de gaz naturel liquéfié après son usine située sur la péninsule de Iamal, dans le Grand Nord russe, au sein de laquelle le groupe pétrolier français Total détient 20% des parts. Sa première ligne de production devrait être opérationnelle à l’horizon 2022-2023.

Dans cet autre article nous nous penchons sur la capacité de la Russie à conserver sa place de leader mondial en matière d’exportation d’énergie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies