Lamborghini fait marche arrière dans sa démarche juridique à l’encontre de la marque russe Aurus

MIT Russia/Global Look Press

Le constructeur automobile italien Lamborghini a pris la décision de se rétracter dans sa requête auprès de l’Office de l'Union européenne pour la propriété intellectuelle visant à forcer la société russe Aurus à changer de nom pour son entrée sur le marché européen, rapporte l’agence d’information RIA Novosti.

« Oui, nous pouvons confirmer que l’activité juridique n’est plus menée, le processus a été arrêté », a en effet déclaré à cette dernière un représentant de la compagnie italienne.

Pour rappel, la semaine dernière, trois entreprises de ce secteur – Michelin, Toyota et Lamborghini – s’étaient opposées à l’entrée d’Aurus sur le marché européen sous ce nom, jugeant qu’il était trop similaire à des modèles de leur propre gamme (Toyota Aurus, Lamborghini Urus et Michelin Taurus). Elles avaient alors déposé une demande auprès de l’institution sus-citée.

La marque automobile Aurus, développée dans le cadre du projet Kortezh, est destinée à proposer une gamme de véhicules de luxe, comprenant actuellement une berline ainsi qu’une limousine. Initialement conçue pour renouveler la flotte présidentielle russe, Vladimir Poutine ayant circulé à bord de l’un de ces modèles lors de sa dernière cérémonie d’investiture en mai 2018, elle a également rejoint le marché international, et a notamment été présentée au public européen en février dernier, lors du Salon automobile de Genève.

Dans cette autre publication, nous vous présentons les voitures des dirigeants russes et soviétiques, de Nicolas II à Poutine.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies