Levée de boucliers face à l’arrivée sur le marché européen de la marque automobile russe Aurus

Global Look Press

La marque russe Aurus, proposant une gamme de véhicules de luxe destinés notamment aux hauts dirigeants, à l’instar de l’actuel président de la nation, pourrait être amenée à changer de nom pour faire son entrée sur le marché européen, indique le journal Izvestia.

En effet, le français Michelin, l’italien Lamborghini et le japonais Toyota ont déposé une requête auprès de l’Office de l'Union européenne pour la propriété intellectuelle, prétendant que le nom du constructeur russe était confusément similaire à celui de modèles leur appartenant : les Toyota Aurus, Lamborghini Urus et Michelin Taurus.

Si la requête de ces trois sociétés venait à être satisfaite, la marque russe pourrait par conséquent se voir dans l’obligation de changer localement de nom, alors même qu’elle a procédé à son enregistrement au sein d’offices de propriété intellectuelle de plusieurs pays européens, dont le Benelux, la Lituanie et la Lettonie.

Pour rappel, la marque Aurus, développée dans le cadre du projet Kortezh, avait été dévoilée pour la première fois au public européen au début de ce mois de mars, à l’occasion du salon automobile de Genève.

Dans cet autre article, découvrez en vidéo le processus de conception de la limousine Aurus, à bord de laquelle Vladimir Poutine se déplace également.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies