Marchandises: à Paris, Eurasian Rail Alliance étale son ambition de rapprocher la Chine et l’Europe

Service de presse

Eurasian Rail Alliance (UTLC ERA), cette société créée conjointement par la compagnie des Chemins de fer russes (RZD) et ses équivalents biélorusse et kazakh et qui se fixe pour objectif d’améliorer la circulation des marchandises entre la Chine et l’Europe par la voie ferroviaire, a profité de la 36e Semaine de l'Innovation Transport & Logistique à Paris pour inviter les entreprises européennes de ces secteurs, notamment les françaises, à accroître la coopération dans ce sens. Son ambition ? Rendre ce moyen de livraison des marchandises plus compétitif que la voie maritime, la Nouvelle route de la soie offrant un potentiel prometteur.

« Du point de vue économique et commercial, c’est justifié. Il en est de même pour la qualité. Mais il est difficile de persuader les clients de renoncer aux voies de transport traditionnelles. C’est seulement ensemble que l’on parviendra à le faire et à atteindre de nouveaux  records », a indiqué Alexeï Grom, président de l’alliance.

Dans son commentaire à Russia Beyond, il a qualifié d’« utiles » les négociations menées avec les représentants de l’industrie des transports français.

Alexeï Grom

>>> À travers l'Eurasie: le plus long itinéraire de marchandises au monde

« Nous avons soulevé des questions problématiques sur les raisons pour lesquelles le transit ne connaissait pas de croissance, bien que tout le monde mise sur cela », a-t-il expliqué, ajoutant que ceci ouvrait la porte au travail sur la résolution des facteurs entravant l’essor des transports eurasiatiques.

Comme il le souligne, avant d’être une question d’infrastructures ou de technologies, c’est l’amélioration de la communication entre les plateformes logistiques chinoises et les acteurs clés du marché des transports français qui doit être entreprise. M. Grom note donc qu’il est à ce stade nécessaire de miser sur plus d’interactions.

UTLC ERA est un prestataire de services pour le transport de conteneurs par chemin de fer entre l'Europe et la Chine, ainsi que l'Asie du Sud-Est et l'Europe. La société́ a été créée conjointement par les Chemins de fer russes (RZD), les Chemins de fer biélorusses et les Chemins de fer kazakhs, avec une participation égale à 33,33% et son objectif stratégique est de transporter un million de conteneurs par an.

Les principaux clients d'UTLC ERA nécessitant le transport de conteneurs entre l'Europe et la Chine sont des entreprises allemandes, polonaises et autrichiennes. En outre, les volumes de fret entre la Chine et la Slovaquie, l'Italie et la République tchèque ont récemment connu une croissance importante, indique cette alliance dans son communiqué. D’après M. Grom, des compagnies françaises comptent aussi parmi les clients.

Dans cet autre article, nous vous livrons huit astuces à connaître avant de prendre le train en Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies