Grande distribution: Auchan perd du terrain en Russie (classement)

Reuters

Le distributeur français Auchan ne parvient pas à relancer son activité sur le marché russe, rapporte le journal Vedomosti, se référant à un classement établi par l’agence Infoline portant sur le chiffre d’affaires en Russie des acteurs de la grande distribution au premier semestre. 

Le journal explique qu’alors que la compagnie se trouvait avant 2017 sur la troisième marche du podium, elle figure aujourd’hui au 5e rang, avec un volume des ventes en baisse de 7,8% sur les six premiers mois de cette année, de 156,2 à 144 milliards de roubles (2,09 - 1,93 milliards d’euros).

Lire aussi : Des ustensiles de cuisine en bois Made in Russia investissent les rayons d’Auchan

Le groupe français se positionne ainsi effectivement derrière les russes X5 Retail Group, Magnit, Lenta et Dixy, affichant quant à eux des taux de croissance respectifs de 19,8%, 6,5%, 18,2% et 4%. Les représentants d’Auchan ont refusé de commenter ces résultats du premier semestre 2018, précise l'édition.

L’enseigne française traverse une crise systématique, avance dans son commentaire à Vedomosti Mikhaïl Bourmistrov, directeur général d’analyse Infoline, ajoutant que malgré un changement de direction, divers problèmes semblent en effet persister, notamment dans la gestion des approvisionnements, le marketing et le contrôle corporatif. Selon lui, la possibilité qu’Auchan soit déficitaire en 2019 n’est d’ailleurs pas à exclure.

Vedomosti rappelle qu’au début de 2018 le groupe a entrepris la modification de son modèle commercial et la modernisation de ses points de vente. Dans plusieurs hypermarchés ont ainsi été mis au goût du jour le design, l’équipement, la gamme de produits, ainsi que la tenue des employés, tandis que la chaîne, autrefois considérée comme un discounter, s’efforce aujourd’hui d’accroître son offre dans les segments intermédiaire et premium.

Lire aussi : Louis Vuitton lancera fin novembre sa boutique en ligne pour la Russie

Prenant l’exemple de l’un des magasins rénovés, Bourmistrov souligne que dans la conscience des consommateurs il ne s’agit plus d’Auchan. D’après ses dires, la compagnie se serait en réalité trop abruptement détournée de la clientèle à faible budget au profit de la classe moyenne. Toutefois, rappelle l’édition se référant à l’agence Interfax, François Remy, directeur d’Auchan Retail Russie, a de son côté déclaré, en septembre, que ces magasins modernisés présentaient des résultats « bien meilleurs », que les autres.

La Russie apparait actuellement, juste après la France, comme le deuxième marché du groupe, qui y est implanté depuis 2002 et y gère aujourd’hui quelque 314 points de vente. Auchan peut par ailleurs se targuer d’être le plus gros employeur étranger du pays, avec quelque 41 000 salariés.

Dans cette autre récente publication, nous vous annoncions la décision de Castorama de quitter le marché russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies