Renault et Rostec en passe de s’emparer de 100% des parts d’AvtoVAZ

Thomas Körbel/Global Look Press

Аlliance Rostec Auto B.V., entreprise mixte contrôlée par Rostec et Renault pour la gestion d’AvtoVAZ, dont elle est l’actionnaire majoritaire, ambitionne de porter ses parts au sein de ce constructeur automobile russe à 100% grâce au rachat de celles des actionnaires minoritaires, rapporte l’agence de presse Interfax, après avoir recueilli les propos de Nicolas Maure, président adjoint du conseil des directeurs d’AvtoVAZ, vice-président senior de Renault et directeur du groupe pour la région Eurasie.

« Nous avons adressé une offre publique obligatoire d’achat, qui devrait entrainer la consolidation de plus de 95% des parts. Dès que nous verrons que ce seuil est atteint, alors nous pourrons lancer le processus final, qui permettra à notre entreprise mixte Rostec Auto B.V. de porter sa part à 100% », a-t-il ainsi annoncé (propos retraduits du russe).

Lire aussi : Renault renforce sa participation dans le russe AvtoVAZ

En effet, selon la législation de la Russie, l’actionnaire majoritaire doit, en cas de dépassement des 75% de participation, procéder à une OPA auprès des actionnaires minoritaires. Si cette dernière aboutit à un franchissement des 95% de parts, il doit alors réaliser une offre publique de retrait (OPR) afin de proposer le rachat des actions restantes.

Les résultats de cette OPA d’un montant de 23 milliards de roubles (environ 290 millions d’euros) seront connus le 10 septembre, tandis qu’aucune somme n’a encore été annoncée pour la potentielle OPR, qui doit encore fait l’objet d’une procédure auprès de la Banque centrale de Russie.

À l’heure actuelle, la participation de l’alliance au sein d’AvtoVAZ s’élève à 83,53%, tandis que 11,22% sont encore détenus par la société chypriote Renaissance Securities Limited. 3,55% des actions sont quant à eux possédés par des citoyens russes.

Dans cette autre publication, découvrez huit voitures de la marque russe GAZ modifiées par leur propriétaire.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies