Industrie cinématographique: la Russie, reine européenne des ventes de billets en 2017

Vitaliy Ankov/Sputnik

En 2017, 213,6 millions de billets de cinéma ont été vendus en Russie, a indiqué l’Union internationale du cinéma (UNICA). Elle en est ainsi pour la première fois devenue le plus important marché d’Europe.

En un an, le nombre de billets vendus a en effet augmenté de 10,4%, tandis que les recettes des films ont atteint 53,8 milliards de roubles (767,19 millions d’euros), soit une hausse de 9,7%, avance de son côté le magazine Bioulleten kinoprokatchika (Le Bulletin du distributeur de films).

L'UNICA note en outre que la Russie a par la même occasion dépassé la France, qui détenait depuis de nombreuses années le record annuel européen de billets de cinéma vendus. Cela s’explique notamment par le fait que, contrairement à en Russie, dans l’Hexagone la tendance est à la baisse, avec une chute des ventes de 1,8%, atteignant 209,2 millions de billets.

Lire aussi : Comment devenir réalisateur de films en Russie lorsque l’on ne roule pas sur l’or?

Les deux pays sont toutefois au coude à coude, loin devant le Royaume-Uni, qui monte sur la troisième marche du podium avec 170,6 millions de places achetées.

Bien évidemment, la population de Russie est bien plus importante que celle des deux nations citées, néanmoins il est intéressant de souligner que le nombre de salles obscures par habitant y est bien moins élevé, ce qui justifie un plus faible taux de billet par tête.

Cette croissance des ventes en Russie coïncide toutefois avec l’augmentation du nombre d’établissement dans le pays. En effet, au 1er janvier 2017 on y dénombrait 1 594 cinémas, comprenant 4 786 salles, or ces deux indicateurs ont, au cours de l’année, crû respectivement de 15% et 9,5%.

Si les ventes de places de cinéma ont augmenté en Russie, découvrez dans cette autre publication comment un citoyen moyen de ce pays dépense son budget mensuel.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

This website uses cookies. Click here to find out more.

Accept cookies