En 2017, record de ventes mondiales pour Renault, porté par la popularité de Lada

Ligne de montage pour le nouveau crossover Renault Kaptur à l'usine moscovite du groupe.

Ligne de montage pour le nouveau crossover Renault Kaptur à l'usine moscovite du groupe.

Ramil Sitdikov/Sputnik
Le constructeur automobile français a publié le 15 janvier son bilan pour l’année 2017, laissant apparaître des chiffres prometteurs pour sa coopération avec la Russie.

Le dynamisme de Lada

En 2017, Renault a vu ses ventes mondiales augmenter de 8,5% par rapport à l’année précédente, atteignant ainsi 3,76 millions de véhicules, un record, a communiqué le constructeur dans son rapport concernant l’exercice annuel.

Ce résultat s’explique notamment par la hausse de popularité de la Lada, du constructeur russe AvtoVAZ, dont Renault est actionnaire à 53%, qui a enregistré une progression de 17,8% de ses ventes (335 564 véhicules).

Lire aussi : La Russie veut tripler ses exportations de voitures d’ici 2025

Il s’agit de la plus nette avancée parmi les marques détenues par le groupe français, puisque Renault et Dacia affichent un taux d’évolution de respectivement 7,4% (2,6 millions de ventes) et 12,2% (655 000), tandis que Samsung Motors voit son nombre de véhicules écoulés baisser de 10,1% (99 846).

Un marché russe en plein boom

Par ailleurs, en Eurasie le constructeur français a annoncé un accroissement de ses ventes de 13,6%, lui permettant de s’assurer une part de marché de 24,5% dans cette région, soit 1,4% de plus qu’en 2016.

Il doit cette réussite notamment au dynamisme du marché russe, qui a connu sa première expansion en quatre ans, avec un taux de développement de 12,2%. Dans ce pays, les ventes de Lada ont par exemple augmenté de 16,9%, jouissant alors d’une part de marché de 19,5% (+ 0,8%), grâce au renouvellement fructueux de sa gamme, et tout particulièrement aux modèles LADA Vesta et LADA XRAY. La marque Renault représente quant à elle 8,5% du marché russe (+0,3%).

Lire aussi : Grâce à AvtoVAZ, Renault a engrangé près de 2 millions d’euros en 2017

Par conséquent, la Russie peut aujourd’hui se féliciter d’être le deuxième marché du géant français de l’automobile, avec 448 270 voitures vendues (près du double des ventes en Allemagne, 3ème marché du groupe).

Enfin, si pour l’année 2018 le groupe prédit une croissance du marché mondial de 2,5% par rapport à 2017, il table sur un taux de 10% en ce qui concerne le marché russe. La Russie devrait donc être cette année encore au cœur de sa stratégie de développement, afin de consolider ses positions.

Pour en savoir plus sur la participation de Renault dans les activités du groupe AvtoVAZ, suivez le lien !

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies