Grâce à AvtoVAZ, Renault a engrangé près de 2 millions d’euros en 2017

Ligne d'assemblage de l'usine AvtoVAZ à Togliatti (Volga).

Ligne d'assemblage de l'usine AvtoVAZ à Togliatti (Volga).

Reuters

Grâce à sa participation au sein de l’actionnariat du constructeur automobile russe AvtoVAZ, Renault a fait un bénéfice d’1,925 million d’euros sur la période janvier-septembre 2017.

Quant aux recettes totales du groupe français, elles s’élèvent à 41 755 millions d’euros sur les 9 premiers mois de l’année.

Dans le rapport émis par l’entreprise, il est également mentionné que les ventes de Renault en Russie, pays qui s’impose comme le deuxième marché du groupe en volume, ont augmenté de 22,9% (à isopérimètre incluant Lada).

« Grâce au succès de Lada Vesta, Lada Xray et Renault Kaptur, le Groupe enregistre une part de marché de 28,2%, en hausse de 1,2 point », a par ailleurs annoncé le géant français dans son communiqué.

Hors d’Europe, le marché russe pourrait ainsi croître d’environ 10 % (prévision précédente de plus de 5 %), est-il par ailleurs mentionné.

Pour rappel, en septembre dernier Renault a racheté les 9,15% de parts que possédaient Nissan au sein de la société mixte Alliance Rostec Auto B.V., elle-même en possession de 64,6% d’AvtoVAZ. De cette manière, le constructeur français détient aujourd’hui 82,45% d’Alliance Rostec, tandis que les 17,55% restants appartiennent à Rostec.

AvtoVAZ, le premier constructeur automobile russe, semble sortir d’une crise dans laquelle la société sombrait depuis plusieurs années. En effet, en 2017 elle a été bénéficiaire pour la première fois en cinq ans, avec 1,9 milliards de roubles (28 millions d’euros) de recettes, contre 31,1 milliards de pertes (458,1 millions d’euros) sur la même période l’année passée.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer