Un jour dans l’histoire: 200e anniversaire de la naissance d’Ivan Aïvazovski

Artyom Geodakyan / TASS
Il a reçu la médaille d’or de l’Académie des beaux-arts de Paris pour ses tableaux

Vague par Ivan Aïvazovski. Crédit : Artyom Geodakyan / TASSVague par Ivan Aïvazovski. Crédit : Artyom Geodakyan / TASS

« Sa tempête est pleine d’enivrement, de cette beauté éternelle qui impressionne le spectateur dans une tempête réelle », disait le grand Fiodor Dostoïevski en parlant de l’œuvre d’Ivan Aïvazovski. Ce maître de la peinture de marine est né en 1817 à Théodosie (péninsule de Crimée).

Le futur peintre de l’état-major de la Marine, membre d’honneur de l’Académie des beaux-arts de plusieurs pays (notamment de la France), a suivi une formation à l’Académie impériale des beaux-arts de Saint-Pétersbourg. Ivan Aïvazovski a visité de nombreux pays d’Europe et a participé à des expéditions géographiques et même à des batailles navales.

Autoportrait. Crédit : Ivan AïvazovskiAutoportrait. Crédit : Ivan Aïvazovski

Il a réalisé durant sa vie plus de 6 000 tableaux et organisé plus de 125 expositions personnelles. Sa toile la plus célèbre est incontestablement La Neuvième vague où il représente la mer après une forte tempête de nuit, ainsi que plusieurs naufragés sur un radeau.

Le talent de ce peintre russe a été apprécié tant en Russie qu’à l’étranger. « Je suis le tsar de la terre ferme et toi, tu es tsar de la mer », disait l’empereur Nicolas Ier, selon les mémoires du peintre Konstantin Lemokh. Le pape Grégoire XVI a acheté pour le Vatican son tableau Le Chaos.

Ivan Aïvazovski est le premier peintre russe dont les tableaux ont été présentés lors d’une exposition au Louvre, en 1843, lorsqu’il a été récompensé de la médaille d’or de l’Académie des beaux-arts de Paris.

Lire aussi : 

La Crimée, terre d’inspiration des peintres russes

Pourquoi la collection impressionniste de Morozov est tant attendue à Paris

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer