À l'affiche en septembre 2021: les événements culturels à ne surtout pas manquer

Natalia Nosova
Les premiers jours de l'automne marquent la fin du calme estival et nous font entrer dans un nouveau tourbillon événementiel. L'inauguration tant attendue du Centre de la Société russe de géographie à Paris, une tournée d'artistes d'opéra et de ballet russes, la projection d'un documentaire sur le palais Catherine... Pour rendre votre septembre plus riche en nouvelles connaissances et émotions, nous avons préparé une liste d'événements liés à la Russie organisés sur le territoire de l'Hexagone.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

L’on compte sûrement beaucoup d’amateurs de théâtre parmi nos lecteurs et, ce mois-ci, les attend un cadeau des plus agréables – une tournée d'artistes d'opéra et de ballet russes en France, organisée par Franceconcert.

Le Lac des Cygnes par l'Opéra national de Russie

Dates : 17 septembre 2021 – 11 novembre 2021

Ballet le plus joué au monde, Le Lac des Cygnes est de retour pour une grande tournée en France. Il nous plonge dans la folle histoire d’amour du prince Siegfried et de la princesse Odette. Cette dernière est malheureusement prisonnière du célèbre sort du magicien Rothbart : elle se transforme en cygne le jour et redevient femme la nuit. Seule la promesse d’un amour éternel pourra la libérer de cet ensorcellement. Siegfried promet alors à Odette de l’épouser lors du bal donné en son honneur. Échapperont-ils aux fourberies de Rothbart et de sa fille Odile ? Le prince parviendra-t-il à sauver sa promise ?

Créé en 1875 par le compositeur russe Piotr Tchaïkovski, c’est en 1895 avec la reprise du chorégraphe Marius Petipa que Le Lac des Cygnes deviendra le plus grand succès classique de tous les temps. Entre Pas de deux, duos romantiques et Danse des Petits Cygnes, les danseurs, accompagnés par l’orchestre, interpréteront tout en élégance cette œuvre magistrale. Symbole du ballet romantique, Le Lac des Cygnes envoûte et continue d’enchanter des générations de spectateurs.

En Russie, il n'existe pas qu'un seul opéra « national ». Ce rôle est partagé par tous les théâtres d'État du pays. Cela peut sembler inhabituel pour les fans d'opéra et de ballet européens, mais ne vous inquiétez pas – situées dans différentes villes, ces institutions se distinguent par leur originalité et, en même temps, sont fidèles aux traditions de l'école russe d'opéra et de ballet, qui est si appréciée dans le monde entier.

Dans de nombreux pays du monde, septembre marque le début d'une nouvelle année scolaire. Cela signifie que le moment est venu d'acquérir de nouvelles connaissances. Les passionnés de géographie seront particulièrement chanceux de pouvoir assister à une série d'événements liés à cette science.

Inauguration du Centre de la Société russe de géographie en France

Date : 6 septembre à 14:00

L'événement peut-être le plus important de ce mois est la cérémonie d'inauguration du Centre de la Société russe de géographie en France, qui aura lieu à la Maison russe des sciences et de la culture à Paris.

Cette association scientifique, dont nous attendions depuis si longtemps l'apparition, contribuera à la diffusion d'informations fiables sur le patrimoine géographique et historique de la Russie et de la France, et deviendra également une plateforme unique de communication et d'échanges entre spécialistes et membres d'organismes publics des deux pays, exerçant leurs activités dans le domaine de la protection de l'environnement.

Il est prévu que la délégation de la Société russe de géographie soit composée de Nikolaï Kassimov, premier vice-président de la Société russe de géographie et membre de l’Académie russe des sciences, et de Vladimir Kolossov, vice-président de la Société russe de géographie et premier vice-président de l’Union géographique internationale.

Parmi les autres invités de l'événement figurent des géographes français, des représentants de la Société française de géographie, des associations géographiques, du monde socio-économique et des mairies de villes françaises liées à des villes russes par des relations de jumelage.

Toute personne intéressée peut devenir membre de l’association pour recevoir les informations sur des expéditions, des expositions, des rencontres avec des voyageurs célèbres, des conférences, des jeux intellectuels et d’autres événements organisés avec sa participation. Vous trouverez plus d'informations à ce sujet en suivant ce lien.

Projection du documentaire La Grande Route du Nord

Date : 18 septembre de 15:00 à 17:00

Le Centre spirituel et culturel orthodoxe russe vous invite à la projection d'un documentaire sur la vie et les recherches du découvreur russe du détroit de Béring, Simon Dejnev. Il est curieux que son expédition ait eu lieu 80 ans avant celle de Vitus Béring, qui est pourtant celui ayant donné son nom à ce point du globe.

Quatre siècles après Dejnev, le photographe et voyageur russe Leonid Krouglov entreprend un voyage à travers l'Arctique le long de son itinéraire. Après avoir parcouru 10 000 kilomètres en traineau tracté par chiens et rennes, en bateau et en paramoteur, risquant sa vie et agissant malgré les circonstances, Leonid a finalement atteint le détroit de Béring. Avec lui, les spectateurs pourront ressentir ce qu'a vécu Simon Dejnev, qui a ouvert la voie de l'Asie à l'Amérique du Nord.

À noter que le célèbre voyageur russe de l’extrême Fiodor Konioukhov a lui aussi participé à la création de ce film.

Vous aimez la peinture russe et souhaitez en savoir plus sur les artistes russes contemporains ? Alors cette exposition, qui convient même à ceux qui ne veulent pas sortir de chez eux en raison de la situation épidémiologique, est à visiter absolument.

Exposition virtuelle de l'artiste contemporain russe Igor Tokarev

Date : 4 septembre

La Maison russe des sciences et de la culture à Paris vous invite à une exposition virtuelle du peintre contemporain russe Igor Tokarev. Les amateurs de beaux-arts pourront profiter d'un large éventail d'œuvres de cet artiste exceptionnel – de ses toiles à thème chrétien réalisées dans le style académique à ses expériences audacieuses dans le style de l'impressionnisme et du néo-expressionnisme. L'exposition sera accompagnée d'une rencontre en ligne avec Tokarev – pour lui, c'est la première occasion d'échanger avec le public français.

Igor Tokarev est né en 1967 dans la ville de Riazan. Après avoir été diplômé de l'École artistique de Iaroslavl, il est entré à l'Institut national de la cinématographie Sergueï Guerassimov (VGIK). À partir de 1996, Tokarev s’est consacré à la télévision, participant au tournage de concerts et d'émissions, mais en 2014, il est revenu à la peinture. « Cette exposition présente des peintures de ma nouvelle vie créative. Tout ce que je vis chaque jour, ce pour quoi je brûle, m'inquiète, fais des erreurs, mais vais de l'avant », dit l'auteur lui-même.

Et si vous êtes attiré par le monde de la mode, l’événement qui suit a été créé spécialement pour vous !

Exposition « Le chapeau comme œuvre d'art »

Dates : 10 - 30 septembre 14:00 - 19:00 

Début septembre, le Centre spirituel et culturel orthodoxe russe ouvre une exposition de chapeaux uniques dédiée au 175ème anniversaire de la naissance de Karl Fabergé. Des designers russes vivant en Russie et à l'étranger ont participé à sa création. Grâce à l'utilisation des nouvelles technologies, les visiteurs pourront non seulement en savoir plus sur tel ou tel chef-d'œuvre, mais même « essayer » le chapeau qu'ils aiment.

Karl Fabergé

À la fin de l'exposition à Paris, elle sera déplacée dans la ville de Cannes, où se trouve la tombe du grand joaillier russe.

Les événements suivants de notre liste conviennent à tous les amoureux de l'histoire russe du XXe siècle – en étudiant les destins humains individuels, vous vous plongerez dans l'enfer de la Révolution russe de 1917, puis traverserez le chaos de la guerre civile et vous retrouverez sur le front de l'Est de la Seconde Guerre mondiale.

Projection du film Afrika (2020)

Date : 2 septembre à 19:00

Organisé dans le cadre des Journées du cinéma historique militaire, cet événement se déroulera à la Maison russe des sciences et de la culture à Paris.

Le film Afrika (Afrique) vous emmène dans un petit village soviétique non loin du Leningrad assiégé, où il ne reste plus qu'une mère avec trois enfants. La femme, affaiblie par la faim, ne peut plus chercher de nourriture, alors ses fils partent dans la forêt en espérant trouver au moins quelque chose de comestible. Sur le site d'une récente bataille entre les soldats de l'Armée rouge et les nazis, les garçons trouvent un berger allemand blessé. Au cou du chien est suspendu un jeton d'un bataillon soviétique de chiens détecteurs de mines. Ils sont alors confrontés à un choix difficile : tuer l’animal pour sauver leur famille ou le libérer pour le bien de la patrie ...

Exposition historique et documentaire « Vers la Grande Victoire. Les cosaques dans la Grande guerre patriotique »

Dates : 13 - 30 septembre

Dans la guerre civile qui a suivi la Révolution russe de 1917, une partie des cosaques ont soutenu le mouvement blanc, puis ont participé aux combats de la Seconde Guerre mondiale aux côtés des troupes d'Hitler. Ceux d'entre eux qui ont pris le parti des bolcheviks ont fait preuve d'un héroïsme considérable.

Les unités de cavalerie de l'Armée rouge, parmi lesquelles se trouvaient de nombreux régiments cosaques, ont infligé des dégâts considérables aux Allemands – endurcis par un passé dur, agiles et rapides, ils ont soutenu les bataillons d'infanterie et de chars, et étaient également engagés dans des missions de reconnaissance et des actions de sabotage.

Pour en savoir plus sur le rôle des cosaques dans la défense de l'URSS contre les envahisseurs allemands, visitez l'exposition de la Maison russe des sciences et de la culture à Paris.

Présentation du livre de l’écrivain et traducteur Nikita Krivochéine Des Miradors à la liberté

Date : 22 septembre à 16:00

L'auteur de ce livre est né à Paris en 1934. Son grand-père était le ministre de l'Agriculture du tsar Nicolas II. Son père, Igor Krivochéine, officier de l'Armée russe commandée par le général Wrangel, a quitté son pays natal pour la France en 1920, puis a pris une part active à la lutte contre les envahisseurs allemands.

Trois ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, Nikita et ses parents sont retournés dans leur patrie historique dans l'espoir d'y trouver une vie paisible. Cependant, leurs rêves n'étaient pas destinés à se réaliser – après leur arrivée, son père a été arrêté et envoyé dans un camp de travaux forcés, où il a rencontré le célèbre Alexandre Soljenitsyne.

Nikita lui-même a fait face à des procès similaires – lui aussi sera arrêté, coupable d'avoir envoyé au journal Le Monde une chronique sur l'intervention soviétique en Hongrie, et passera de nombreux mois dans les prisons du KGB... Krivochéine n'a pu recouvrir la liberté qu'en 1971 grâce à l'intervention personnelle du président français Georges Pompidou.

Le livre présenté au Centre spirituel et culturel orthodoxe russe n'est pas seulement une chronique honnête du goulag, il semble mettre en garde le monde entier contre les horreurs d'un régime totalitaire.

Si vous rêvez depuis longtemps de voyager à Saint-Pétersbourg avec tous les sites touristiques qui l'entourent, assurez-vous de prêter attention à cet événement de septembre.

Projection du documentaire « Visite guidée au Palais Catherine à Tsarskoïe Selo, Russie »

Date : 19 septembre à 15:00, 15:45, 16:30

Grâce à cette projection organisée par le Centre spirituel et culturel orthodoxe russe, vous pourrez visiter la résidence d'été de trois impératrices russes : Catherine Ire, Élisabeth Petrovna et Catherine la Grande. Le célèbre palais Catherine est situé à 26 km de la capitale de l'Empire russe, Saint-Pétersbourg, au lieu-dit Tsarskoïé Selo (aujourd'hui la ville nommée Pouchkine). Un ensemble architectural d'une incroyable beauté avec 300 ans d'histoire y a été construit dans le style baroque. À l'époque soviétique, le palais a été transformé en musée, qui s'y trouve encore aujourd'hui.

L'une des principales attractions du palais est la Chambre d’ambre. Sa décoration a été offerte par le roi de Prusse Frédéric-Guillaume Ier à Pierre le Grand, puis emmenée hors du pays pendant la Seconde Guerre mondiale par les envahisseurs allemands avant de disparaître. Depuis 2003, les touristes qui viennent visiter le musée peuvent admirer sa réplique.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies