En images: la Russie et les Russes à travers les toiles de peintres étrangers

Musée Russe
Les peintres étrangers étaient toujours les bienvenus à la cour; en outre, la Russie lointaine et ses paysages attiraient et inspiraient les artistes du monde entier.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

De nombreux artistes étrangers ont travaillé dans l'Empire russe du début du XVIIIe siècle à la première moitié du XIXe. Ce phénomène a même porté le nom de « Rossika ». Les peintres d'Europe occidentale ont en réalité façonné l'art séculaire en Russie.

Adriaan Schoonebeek, Le Navire « Goto Predestinatsia », 1701

Ce peintre néerlandais a été l'un des premiers étrangers que Pierre le Grand a invités en Russie. Il est célèbre pour ses gravures de batailles et ses cartes, ainsi que pour sa représentation des premiers navires de la nouvelle flotte russe, que Pierre était en train de construire.

Johann Tannauer, Pierre Ier à la bataille de Poltava, 1737

La victoire de la Russie à la bataille de Poltava a signifié son succès dans l’ensemble de la guerre du Nord, ce qui a permis au pays d’obtenir un accès à la mer et plusieurs nouveaux territoires. Le peintre allemand a représenté Pierre dans un portrait équestre héroïque, avec Niké, déesse grecque ailée de la victoire, le couronnant de laurier.

Jean-Marc Nattier, Portrait de Pierre Ier et Portrait de Catherine Ire, 1717

Le peintre français a réalisé les portraits de nombreux membres de la noblesse russe, mais les portraits de Pierre le Grand et de son épouse, Catherine Ire, qui deviendra plus tard impératrice, sont particulièrement célèbres.

Louis Caravaque, Portrait des tsarevnas Anna Petrovna et Élisabeth Petrovna (future Élisabeth Ire), 1717

Le peintre français a été chargé par Pierre Ier de réaliser non seulement ses propres portraits, mais aussi ceux de ses enfants et petits-enfants. Il a également travaillé sur des toiles de combat pour les palais de Saint-Pétersbourg, et a été l'un des premiers étrangers à peindre des icônes pour les églises orthodoxes.

Johann Heinrich Wedekind, Portrait de Pierre II et Portrait d’Anne Ivanovna, années 1730

Jean-Baptiste Le Prince, Le Berceau russe, 1764

Cet artiste français était un représentant du style rococo, que l'impératrice Élisabeth Ire aimait tant. Elle a envoyé Le Prince effectuer un voyage à travers la Russie, duquel il a ramené toute une série de croquis et de « types russes ».

Élisabeth Vigée Le Brun, Portrait des filles de l’empereur Paul Ier, 1796

L'artiste préférée de la reine Marie-Antoinette a quitté sa patrie après la Révolution française et a voyagé pendant un certain temps. Dans les années 1790, elle a vécu en Russie, où elle peint des portraits de membres de la noblesse et de la famille impériale.

Lire aussi : Élisabeth Vigée Le Brun, cette Française qui a marqué l’histoire de la peinture russe

Gérard de la Barthe, Vue sur Moscou depuis le balcon du palais du Kremlin vers le pont Moskvoretski, 1797

Grâce aux gravures détaillées de ce peintre français, on peut voir les paysages de Moscou avant l'incendie dévastateur de 1812, pendant la guerre contre Napoléon.

Benjamin Patersen, Vue de Saint-Pétersbourg le jour de son centenaire, 1803

L'artiste suédois a peint plus de 100 paysages avec des vues de Saint-Pétersbourg. Une grande collection est conservée au musée de l'Ermitage et montre à quel point la ville a changé depuis, en deux siècles.

Karl von Kügelgen, Vue des falaises troglodytiques près de Katchikalen. Crimée, 1824

Les frères Karl et Gerhard von Kügelgen, artistes allemands, sont arrivés en Russie à l'invitation de Paul Ier, ont reçu la citoyenneté russe et sont devenus peintres de la cour. Ils ont été parmi les premiers à représenter les paysages des territoires nouvellement annexés de Crimée, de Finlande et d'Estonie.

Auguste Cadolle, Cathédrale de la Laure de la Trinité-Saint-Serge, première moitié du XIXe siècle

L'artiste français a peint toute une série de vues de Moscou, publiées à Paris en 1825 sous la forme d'un album à part entière. Il a également réalisé plusieurs tableaux à la célèbre Laure de la Trinité-Saint-Serge, un monastère situé près de Moscou.

George Dawe, Portraits d’Alexandre Ier, de Mikhaïl Koutouzov, de Michel Barclay de Tolly, 1826-29

Ce peintre anglais est surtout connu pour ses portraits des héros de la guerre de 1812 contre la France napoléonienne. Au total, il a peint plus de 300 toiles, dont de grands portraits d'Alexandre Ier et des commandants Mikhaïl Koutouzov et Michel Barclay de Tolly.

André Durand, Vue d’un village entre Novgorod et Tver, 1839

En 1839, l'artiste français a effectué un grand voyage en Russie et a compilé un album entier de lithographies intitulé Voyage pittoresque en Russie, avec des vues de Saint-Pétersbourg et de Moscou ainsi que de petites bourgades.

Franz Krüger, La Garde russe à Tsarskoïé selo, 1841

L'incroyable technique et le style de cet artiste allemand sont inégalés. Il a peint à la cour du roi de Prusse ainsi qu'à celle des empereurs russes. On lui doit des portraits très profonds d'Alexandre Ier et de Nicolas Ier.

Christina Robertson, Portraits de femmes de la famille impériale, 1849-50

Cette artiste écossaise a œuvré à la cour de Nicolas Ier et a peint plus de 30 portraits de membres de sa famille ainsi que de la famille noble des Ioussoupov. Ses modèles étaient principalement des femmes et des enfants. De droite à gauche, on retrouve ici l'impératrice Alexandra Fiodorovna, épouse de Nicolas Ier, et les filles de l'empereur, les grandes-duchesses Alexandra et Maria.

Lire aussi : L’histoire de la Russie en 14 tableaux célèbres

Mihály Zichy, Fête populaire sur le champ de Khodynka à Moscou à l’occasion du couronnement sacré de l’empereur Alexandre II, 1856

Ce Hongrois a travaillé pendant de nombreuses années en Russie en tant que peintre de la cour. Il a peint à la fois des scènes cérémonielles de couronnement et la vie quotidienne du couple impérial, à l’instar de parties de chasse.

Laurits Tuxen, Mariage du tsarevitch Nicolas et d’Alix de Hesse-Darmstadt, 1895

Alexandre III a invité le peintre danois Tuxen à assumer le rôle de peintre de la cour. Il a peint des paysages et des portraits, mais la série la plus importante pour l'histoire et l'art russes est celle du couronnement et du mariage de Nicolas II.

Pablo Picasso, Les Trois Danseuses, 1925

Le célèbre artiste d'avant-garde avait beaucoup de liens avec la Russie. Il est l'auteur des esquisses pour les costumes des ballets de Serge de Diaghilev, il a rencontré Igor Stravinsky et a réalisé un croquis de portrait du compositeur. Il a même remporté le prix Lénine pour une affiche représentant la colombe de la paix. Et bien sûr, il a peint de nombreux portraits de sa femme russe, la ballerine Olga Khokhlova.

Hans Richter, Stalingrad, 1943-46

L’Allemand Richter était un représentant du dadaïsme et s’est essayé au cinéma d'avant-garde. Cette œuvre monumentale sur la pire bataille de la Seconde Guerre mondiale ressemble d’ailleurs, selon les critiques d'art, à un véritable film.

Fernand Léger, Les Constructeurs, 1950

L'artiste communiste français éprouvait de la sympathie envers la Russie, a travaillé sur les décors d'un ballet sur la musique de Sergueï Prokofiev et était même marié à une cousine du poète russe Vladislav Khodassevitch. Léger a peint toute une série de tableaux sur le thème de la construction, dans lesquels l'influence des affiches de propagande soviétique est clairement visible.

Bernard Buffet, Saint-Pétersbourg, Ermitage, 1991

Dans la collection du principal musée d'art du pays, on trouve un tableau de l'Ermitage lui-même réalisé par le peintre français Bernard Buffet. La palette de couleurs de la toile traduit très fidèlement l'ambiance d'un Saint-Pétersbourg souvent marqué par le mauvais temps.

Dans cet autre article, nous vous présentions comment la Russie et les Russes se sont immiscés dans les romans d'écrivains étrangers.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies