Festival de Cannes 2019: un court-métrage russe en lice pour le prix Cinéfondation

AP

Le court-métrage Slozhnopodchinennoe (Subordonné complexe), réalisé par la Russe Olesya Yakovleva, a intégré la sélection du programme Cinéfondation pour la 72e édition du Festival de Cannes, qui se tiendra du 14 au 25 mai prochains, apprend-t-on sur le site de l’événement.

Née à Vladivostok, Olesya étudie actuellement à l’Institut d’État de cinéma et de télévision de Saint-Pétersbourg. Sa première production, Mamina Radost (La joie de maman, 2017), traitant de l’amour trop étouffant d’une mère pour son enfant, avait déjà été présentée à divers festivals. S’il s’agit ici de son troisième court métrage, elle n’a cependant pas souhaité en décrire le sujet, préférant laisser aux spectateurs toute la liberté d’interprétation après visionnage. On sait toutefois d’ores et déjà que le rôle principal a été confié à Nikolaï Komiaguine, vocaliste du groupe musical saint-pétersbourgeois Shortparis.

>>> Les sept meilleurs films consacrés à la réalité russe

Le programme Cinéfondation, créé en 1998, se destine à révéler les talents de demain, en sélectionnant des œuvres proposées par des écoles de cinéma à travers le monde. Cette année, 17 courts métrages y seront en compétition. Le vainqueur de cette catégorie remportera 15 000 euros ainsi que la possibilité de présenter son premier long métrage au Festival, le second empochera quant à lui 11 250 euros et le troisième 7 500.

Pour rappel, le film Une grande fille (Dylda), du réalisateur russe Kantemir Balagov sera également en lice pour cette 72e édition du concours, dans la catégorie Certain Regard.

Dans cet autre article, nous vous proposons sept films idéals pour mieux comprendre la réalité russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies