Huit films hollywoodiens consacrés aux sous-marins nucléaires russes

Donovan Marsh/G-BASE; Millennium Films, 2018
Pendant la guerre froide, les sous-marins nucléaires soviétiques hantaient la marine américaine tels des fantômes des profondeurs. Et les réalisateurs américains et européens continuent de s’inspirer des batailles océaniques entre Washington et les monstres subaquatiques de Moscou.

1. K-19: Le Piège des profondeurs (2002)

Avec Harrison Ford et Liam Neeson comme têtes d'affiche, K-19 raconte l’histoire vraie d’un sous-marin nucléaire soviétique doté de missiles balistiques en proie à un désastre sous la mer en 1961. L’équipage est forcé d’agir rapidement pour tenter d’éviter une catastrophe nucléaire massive. Le destin du sous-marin est-il déjà scellé ?

Fait intéressant : le premier scénario a été complètement réécrit après que des marins impliqués dans le drame réel se soient plaints qu’il était inexact.

2. À la poursuite d’Octobre rouge (1990)

Basé sur le roman à succès de Tom Clancy, le film suit Marko Ramius, capitaine d’un nouveau sous-marin soviétique, qui veut secrètement faire défection aux Américains avec son bateau. Le problème est que les États-Unis ne connaissent pas ses intentions et considèrent que l’approche du sous-marin soviétique constitue une véritable menace. Le film met à l’affiche les poids lourds du cinéma Sean Connery et Alec Baldwin.

Lire aussi : Les dix meilleurs films de guerre russes

3. Péril en mer (1997)

Un autre film basé sur des événements réels, Péril en mer, narre l’histoire du sous-marin soviétique K-219 qui est entré en collision avec l’USS Aurora non loin de la côte est des États-Unis. Pour empêcher l'explosion des missiles balistiques à bord, le capitaine soviétique, joué par Rutger Hauer, décide de couler le sous-marin.

4. Phantom (2013)

Ed Harris incarne Dmitri Zoubov, capitaine d’un sous-marin nucléaire soviétique avec l’agent du KGB Bruni (David Duchovny) à bord. Rapidement, Zoubov se rend compte que Bruni est un méchant qui compte utiliser le sous-marin pour lancer une guerre nucléaire mondiale.

5. USS Alabama (1995)

C’est le milieu des années 90 et la Russie, victime d’une grave crise économique et politique, est en train de sombrer dans la guerre civile. Les États-Unis s'inquiètent du sort des armes nucléaires du pays en plein chaos et envoient leur flotte sous-marine près des côtes russes pour tenter de contrôler la situation, alors que la menace d’une guerre nucléaire mondiale se renforce.

Lire aussi : Le plus grand, le plus profond et le plus rapide: les records des sous-marins soviétiques

6. Koursk (2018)

Le drame franco-belge à venir (le seul film sur la liste qui ne soit pas d'Hollywood) raconte l'histoire de la tragédie qui a frappé le sous-marin russe K-141 en 2000, avec la mort des 118 membres d'équipage. Le film met en vedette des stars d'Hollywood, dont Matthias Schoenaerts, Léa Seydoux, Colin Firth et Matthias Schweighöfer.

7. Aux postes de combat (1965)

Au cours de sa mission au large du Groenland, le destroyer américain USS Bedford détecte un sous-marin soviétique. Le capitaine décide de jouer au chat et à la souris avec les Soviétiques, mais il ignore que cela aura des conséquences tragiques pour les deux parties.

8. Hunter Killer (2018)

Le président de la Russie est renversé et capturé par le ministre de la Défense lors d’une visite sur la base de la marine du Nord. Joe Glass (Gerard Butler), capitaine du sous-marin USS Omaha, est envoyé dans les eaux russes pour secourir le président. Comme vous pouvez l'imaginer, une action hardcore s'ensuit.

Pour en apprendre plus sur les films russes de l’année, n’hésitez pas à jeter un œil à cet autre article.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies