Les dix meilleurs films de guerre russes

Fedor Bondarchuk/Non-Stop Production, 2005
Les réalisateurs soviétiques et russes à la tête de ces films n'ont certainement pas lésiné en termes d’échelle - des milliers de figurants ont été utilisés pendant des années de tournage pour créer certains des films de guerre les plus emblématiques du cinéma mondial.

Alexandre Nevski (1938)

Un des joyaux du cinéma mondial, Alexandre Nevski de Sergueï Eisenstein, conte la victoire historique du prince russe Alexandre Nevski sur les chevaliers allemands de l'ordre teutonique lors de la Bataille de la glace en 1242.

Le film, tourné en 1938, dépeint les événements du XIIIe siècle tout en faisant allusion à des événements historiques plus récents: à savoir, la guerre imminente contre les nazis.

Guerre et paix (1967)

Cette adaptation grandiose en quatre parties du roman de Léon Tolstoï décrit les combats des guerres napoléoniennes, dont Austerlitz et Borodino.

Lire aussi : Les cinq pires défaites militaires de l'histoire russe

Le tournage a pris plus de six ans et a impliqué des dizaines de milliers de soldats de l'armée soviétique, y compris un régiment de cavalerie cinématographique spécialement créé pour l'occasion.

Guerre et Paix a connu un grand succès dans le monde entier et a remporté les Oscars en 1969.

Le Gambit turc (2005)

Au cours de la guerre russo-turque (1877-1878), le film suit le détective Eraste Fandorine, chargé de venir à bout d'un espion ottoman infiltré dans l’armée russe. Le dénouement de toute la guerre repose sur ses épaules.

Officiers (1971)

Ce film soviétique emblématique raconte la vie de deux amis qui traversent différents conflits depuis plus de 40 ans. Il s’agit notamment des guerres civiles russes et espagnoles, de la grande guerre patriotique et de la seconde guerre sino-japonaise.

On estime que le film a inspiré d'innombrables jeunes hommes soviétiques à consacrer leur vie à l'armée.

Lire aussi : Les meilleurs chefs militaires russes de l’histoire

Forteresse de Brest (2010)

Le film conjoint russo-biélorusse raconte l’histoire de la première forteresse soviétique ayant fait face à l’invasion allemande, tout en décrivant la tragédie et l’héroïsme des soldats soviétiques. L’Armée rouge s’est battue pour défendre la forteresse de Brest face à l'avancée des nazis.

Ils se sont battus pour leur pays (1975)

Ce drame de guerre suit la vie de plusieurs soldats soviétiques d’un régiment d’infanterie épuisé, contraints de se retirer à Stalingrad durant l’été 1942, l’une des périodes les plus difficiles de la Grande Guerre patriotique.

Seuls les vieux vont au combat (1973)

À la fin de l'été 1943, dans l'est de l'Ukraine, les troupes soviétiques se préparent à franchir le Dniepr. L'armée de l'air soviétique affronte également la Luftwaffe dans le ciel. De jeunes pilotes mourant chaque jour, ceux qui vivent une semaine de plus sont déjà considérés comme des « anciens ».

Lire aussi : Pourquoi la Russie est-elle si grande?

Ici les aubes sont calmes (ou La 359e section) (1972)

En 1942, en Carélie, deux pelotons anti-aériens sont déployés derrière les lignes de front. Soudain, une énorme unité de parachutistes allemands apparaît dans la forêt. Seuls les artilleurs antiaériens peuvent les arrêter. La particularité de la situation est liée au fait que ce sont toutes des femmes.

Dans la zone d'attention spéciale (1977)

Le film dépeint des exercices de l'armée soviétique à grande échelle, entre des adversaires aéroportés désignés comme groupes d'armées « du nord » et « du sud ». Le commandant de ce dernier a désigné trois missions de reconnaissance afin d'être larguées derrière les lignes ennemies (nord) - mais le chaos s’ensuit. Le film a fait l'objet d'une suite intitulée Ripostes (1981), dans laquelle les parachutistes protagonistes sont rejoints par les marines soviétiques.

Lire aussi : Par-delà le courage: souvenirs d'anciens combattants

Le 9e escadron

L'un des meilleurs films de guerre du cinéma russe post-soviétique, Le 9ème escadron est consacré à la guerre soviétique en Afghanistan. Bien que légèrement éloigné de la réalité, le film dépeint parfaitement la vie quotidienne des soldats soviétiques en Afghanistan peu avant le retrait de l’Union soviétique.

Nous vous proposon en outre de découvrir comment le soldat russe était perçu sur le champ de bataille.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies