Les plus beaux objets des Musées du Kremlin de Moscou

Global Look Press
Les Musées du Kremlin de Moscou conservent des millions d'objets dans leurs fonds et à travers leurs milliers d'expositions. Russia Beyond a choisi les artefacts les plus importants, que vous devriez voir à tout prix.

Le bonnet de Monomaque

L'un des plus anciens objets de la collection d'insignes du pouvoir, qui a été produit selon toute vraisemblance dans la Horde d'or (partie de l'Empire mongol) au XIVe siècle. Le nom de cette couronne royale vient d'une légende russe selon laquelle l'objet est arrivé en Russie en tant que cadeau à son dirigeant de la part de l'empereur byzantin Constantin Monomaque dans l'Antiquité. Cependant, cette version n'est pas authentifiée. De la fin du XVe à la fin du XVIIe siècle, il était le principal symbole du pouvoir en Russie et était utilisé lors des cérémonies de mariage du royaume. Dans la liste des « ingrédients » de la couronne figurent de l'or, de l'argent, des pierres précieuses, des perles, du métal ciselé, de la fourrure et et de l'émail.

Œuf de Pâques Fabergé « Train sibérien »

Cette merveille occupe une place particulière dans la collection légendaire des chefs-d'œuvre de Pâques - elle contient une surprise, une locomotive à vapeur mécanique, qui peut être retirée et actionnée avec une petite clé en or. Le mécanisme de seulement 2 cm met en marche la locomotive avec une lanterne rubis et des phares diamantés. Sur les voitures on voit les gravures: « Liaison sibérienne directe », « Pour les dames », « Pour les fumeurs », « Pour les non-fumeurs ». La dernière est une voiture-église. Cet œuf de platine avec des rubis et des diamants est un cadeau du dernier tsar russe Nicolas II à son épouse - l'impératrice Alexandra Feodorovna.

Lire aussi : Le Tsar-Pouchka: un gigantesque canon conçu pour défendre le Kremlin de Moscou

Robe de couronnement de l'impératrice Alexandra Feodorovna, 1896

Elle est exécutée dans le style dit « russe » de brocart d'argent lisse et est brodée avec du fil d'argent et des perles. Elle a été fabriquée par Olga Boulbenkova, fournisseur officiel de la cour. Des motifs pour la broderie avaient été commandés à un certain nombre d'artistes célèbres, dont le brillant Vroubel, cependant, l'impératrice a choisi une esquisse de sa femme de chambre. Le travail sur la robe a pris une année. Son poids est de 10 kg, avec 13 kg de plus pour le manteau.

Kolymaga

C'est le seul équipage de ce type préservé dans le monde. Il a été offert au tsar russe Boris Godounov par le roi d'Angleterre, James Ier, en 1603. L'équipage est magnifiquement décoré de ciselures et de sculptures avec des scènes de chasse et de combats entre chrétiens et musulmans.

Casque « Chapeau de Yerihon »

Le casque de parade du tsar a été produit en 1621. Réalisé en or et en acier damassé dans les ateliers du Kremlin par l'artisan Nikita Davydov, il est orné de pierres précieuses et de perles. Le casque a été exécuté comme une sorte de couronne royale de bataille, comme en témoignent certains détails ornant l’œuvre.

Lieu de prière royal ou trône de Monomakh

Installé le 1er septembre 1551 dans la cathédrale de l'Assomption pour le tsar Ivan le Terrible, il se trouve toujours là. Comme l'ont écrit les historiens, les reliefs du trône reflètent la doctrine politique centrale du premier tsar russe concernant la succession héréditaire, établie par Dieu et légitime du pouvoir royal et du titre d'empereurs romains et byzantins par les princes de Kiev et Vladimir.

Lire aussi : La Reine des cloches: comment les artisans russes ont fait l’impossible

Sceptre et orbe

Ces chefs-d'œuvre de la fin de la Renaissance furent créés par des bijoutiers européens avec de l'or et des pierres précieuses au tournant des XVIe et XVIIe siècles. Ils sont décorés avec des émaux colorés, et l'on peut voir sur l'orbe des scènes de la vie du roi israélien David.

Double trône

Moscou. Ateliers du Kremlin, 1682-1684.

En 1682, on couronna simultanément deux rois - Ivan V, 15 ans, et Pierre Ier, 11 ans. Comme le frère aîné n'était ni très intelligent ni en bonne santé, et que le plus jeune était trop petit pour gérer les affaires de l'État, la direction de l’État fut assurée jusqu’à la majorité de Pierre par leur sœur aînée, la princesse Sophia.

Pour les deux rois, les artisans du Kremlin ont produit ce trône inhabituel avec des symboles du pouvoir - aigles bicéphales, lions, licornes et couronnes. Le trône a une troisième place secrète derrière le siège de droite pour les conseillers, qui aidaient les jeunes hommes à mener des négociations.

Découvrez en outre les intérieurs cachés du Grand Palais du Kremlin en suivant ce lien.

Les droits sur cette publication sont la stricte propriété du journal Rossiyskaya Gazeta

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.