Un Jour dans l’Histoire: début du face-à-face final entre la Horde d'or et la Russie

RIA Novosti

Il y a exactement 537 ans, le 17 octobre 1480, débutait ce qui sera appelé ultérieurement « la Grande halte sur la rivière Ougra », opposant l’armée russe menée par Ivan III à la Grande Horde conduite par Ahmed, sur les berges du fleuve Oka, au confluent de la rivière Ougra.

Cet épisode légendaire est survenu suite au refus, en 1476, du tsar Ivan III, désireux d’unifier les terres russes, de payer le tribut annuel au khan mongol. Alors occupé par une guerre en Crimée, celui-ci conclut par la suite un pacte avec Casimir IV, roi de Pologne et duc de Lituanie, qui lui promet un soutien militaire.

Attendant le moment fatidique pour passer à l’action, Ahmed profite que Moscou soit acculé de tous les côtés (Lituanie au Nord, Pologne à l’Ouest, et révolte de princes, frères du tsar), pour envoyer en juin 1480 des troupes vers les berges Est de l’Oka. En réponse, Ivan III s’allie alors avec Mengli Ier Giray, khan mongol de Crimée, afin de vaincre Casimir IV. Après avoir rallié à sa cause ses frères rebelles, il se rend à son tour vers l’Ougra.

Les deux camps s’établissent chacun sur l’une des berges de la rivière, et entament un face-à-face qui durera jusqu’au 11 novembre. Ce jour-là, ne voyant toujours pas les troupes de Casimir IV arriver, Ahmed décide de s’en aller, sans combattre. Cet abandon marque la fin du terrible joug mongol, qui avait asservi la Russie durant 250 ans, et le début du déclin de la célèbre Horde d’Or.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.