Festival de Cannes: Leto de Kirill Serebrennikov en compétition pour la Palme d’or

Service de presse
Le film du réalisateur de renom est dédié à une star de la scène underground soviétique des années 1980.

La liste des films en compétition pour la 71ème édition du Festival de Cannes a été dévoilée ce jeudi et Leto (Été), le nouveau film du réalisateur russe Kirill Serebrennikov, est au programme officiel.

L’action de cette œuvre, dédiée aux stars soviétiques et russes Viktor Tsoï et Mike Naoumenko et à la scène underground soviétique, se déroule durant l’été 1981 à Leningrad (aujourd’hui Saint-Pétersbourg). Comme l’a précisé Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes, ce film immerge les spectateurs à l’époque de Brejnev et retranscrit de façon pittoresque cette période à l'écran.

Le tournage de ce long métrage a débuté au cours de l’été 2017, pour être interrompu dès août suite à l’arrestation du réalisateur dans le cadre d’une enquête sur un détournement de subventions. Assigné à résidence, Kirill Serebrennikov, qui plaide non coupable, a donc poursuivi le travail depuis son domicile.

Lire aussi : Le nouveau film de Kirill Serebrennikov finalisé au printemps 2018

Cinéaste, réalisateur et metteur en scène, Kirill Serebrennikov compte à son actif plusieurs récompenses prestigieuses et ses œuvres sont régulièrement nominées lors de festivals de renom.

En 2006, son film Playing the victim a par exemple remporté le Grand Prix au Festival de Rome. Dix ans plus tard, Serebrennikov a reçu le Prix spécial du Festival de Cannes pour son film Le Disciple (initialement un spectacle du Centre Gogol d’après la pièce de Marius von Mayenburg). En 2015, son autre film Izmena a quant à lui été nominé au Grand prix du jury de la Mostra de Venise.

En outre, ses mises en scènes Les Idiots et Les Âmes mortes ont été présentées au festival d’Avignon en 2015 et 2016.

Autre œuvre de Serebrennikov ayant fait grand bruit, le ballet Noureev, après avoir été menacé d’interdiction, est finalement un succès retentissant. Découvrez ce phénomène dans cette autre publication.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies