D'amusants dessins satyriques dépeignent le quotidien et les habitudes des Soviétiques

En URSS, le magazine Krokodil n’hésitait pas à railler les mauvaises habitudes, la bureaucratie totale ou encore les pénuries dans les commerces. La majorité de ces plaisanteries étant toujours aussi drôles, Russia Beyond vous en propose une sélection.

1. Amoureux

« Chérie ! Je vois le monde entier dans tes yeux ! » « Dis-moi, jeune homme, n’y vois-tu pas notre commission d’inspection ? Je me demande juste ce qu’elle fait ! »

2. Les voisins

« Camarades ! Il est 4h du matin ! Pourriez-vous être plus silencieux ? Les autres personnes dans l’immeuble ne peuvent pas dormir ! » « Ils ne peuvent pas ? Les pauvres. Nous devons les aider ! Les gars, chantons une berceuse ! »

3. Aménagement municipal

« Du coup Andreï Petrovitch nous blâmera encore pour notre faible avancée. Mais il en est le seul coupable. Qui lui a dit de prendre cette rue alors que nous pavions celle-ci spécialement pour lui ? »

4. Déjeuner

« Pourquoi êtes-vous si grossière avec les clients ? Vous devez être polie au travail ». « Je suis en pause déjeuner là ! »

5. Un avis d’instruction guide d’aveugle

« Il ne peut même pas faire un pas sans moi ! »

6. Le chemin vers l’hôpital

« Dites-moi s’il-vous-plait, comment se rendre à l’hôpital ? » « Descendez cette rue et vous y serez ».

7. Degrés

« Un excellent moyen de mesurer un angle »

8. Spectateurs

« Je ne comprends vraiment pas, Polony, pourquoi les spectateurs agissent aussi bizarrement ». « Que pouvons-nous faire ? Ils ont pris l’habitude de regarder des spectacles à la télé… »

9. L’amitié

« Vous êtes de véritables amis ; vous pourriez faire lever n’importe quel malade de son lit ».

10. Le petit chaperon rouge

« Mais attends, petit chaperon rouge ! Oh ! Mais où est donc le petit chaperon rouge ? »

11. La chute

« Elle s’est cassée ?! » « Dieu merci, elle est en un seul morceau ».

12. La promesse

« Promets-moi, chéri, que tu me porteras dans tes bras même après l’aménagement du district ».

13. L’école

« Un adieu aux armes »

14. Le dieu du commerce

« Mercure est le dieu du commerce » « Quel dieu est-il s’il ne peut pas s’acheter de jean ?! » 

En URSS les jeans et beaucoup d’autres objets subissaient des pénuries.

15. Train saucisson

« Ça sent le saucisson ! » « C’est le train de Moscou ! »

Durant l’époque soviétique, les habitants des campagnes se rendaient dans les grandes villes pour faire leurs courses, puisque les centres urbains étaient mieux approvisionnés. Ils pouvaient ainsi y trouver de nombreux produits inaccessibles autrement, dont le saucisson, d’où ce surnom populaire donné aux trains les transportant, qui avaient souvent une odeur de saucisson.

16. Un bureaucrate dans le désert

« Vous pouvez rugir ou non, mais tant que vous ne fournissez pas le document prouvant que vous êtes un lion, je ne vous croirai pas »

À propos d’illustrations, connaissez-vous Ivan Bilibine, l’un des plus grands maîtres russes en la matière. Faites sa connaissance ici !

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.