Comment lire une plaque minéralogique russe?

Igor Ivanko/Agence Moskva
Les plaques d'immatriculation russes sont différentes de celles que l’on peut voir en Europe, aux États-Unis ou dans n’importe quel autre pays. Elles comportent notamment un nombre mystérieux, à deux ou trois chiffres. À quoi servent ces chiffres? Regardons tout cela de plus près.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Les plaques minéralogiques russes sont constituées de plusieurs parties. En premier, on peut voir un code d’enregistrement et de série, composé d’une combinaison de chiffres et de lettres uniques. Le schéma est le suivant : une lettre, trois chiffres, et encore deux lettres.

Il est intéressant de noter que seules 12 lettres de l’alphabet cyrillique sont utilisées sur les plaques d’immatriculation, à savoir celles qui ont des équivalents dans l’alphabet latin. Ainsi, il n’y aura pas de confusion au cas où une voiture russe passe la frontière, ou si une voiture étrangère a un accident en Russie. Les lettres cyrilliques telles que le « Щ » et le « Ы » ne sont donc pas utilisées. Vous pouvez en apprendre plus sur ces règles et sur l’évolution des plaques minéralogiques russes en cliquant ici.

À la droite du code d’enregistrement et de série, on peut voir un carré. En bas de celui-ci, se trouvent le drapeau russe, les lettres « RUS » signifiant « Russie » et le code de la région.

>>> Guide de survie: comment rester vivant sur les routes russes

Récemment, les autorités ont autorisé l’utilisation de plaques plus petites pour les voitures et les véhicules tels que les motos qui ne disposent pas de la place nécessaire à la pose des plaques d’immatriculation russes classiques. Voici comment les éléments que nous venons de voir sont organisés sur ce type de plaques.

Que signifient les codes régionaux ?

En fait, il s’agit des codes attribués à chaque division administrative russe. Reconnaître ce code est donc simple... en théorie.

Selon la Constitution russe, les 85 sujets de la Fédération (ou régions du pays) sont listés dans un certain ordre, et chacun d’entre eux a son propre numéro qui est également le numéro sur la plaque d’immatriculation.

Les 21 premières républiques sont listées par ordre alphabétique. L’Adyguée porte le numéro 01, et la république de Tchouvachie porte le numéro 21. La république de Crimée, la 22e, porte le numéro 82 car elle a rejoint le pays plus tard.

Après les républiques, on trouve les six territoires russes nommés « kraïs ». Du kraï de l’Altaï au kraï de Khabarovsk, ils sont également listés dans l’ordre alphabétique selon l’alphabet cyrillique dans lequel ils sont écrits. Ils portent les numéros 22 à 27.

Trois autres kraïs (Kamtchatka, Perm et Transbaïkalie) sont au milieu des régions dans la liste, car ils n'existent en tant que sujets de la Fédération de Russie que depuis peu de temps. Par exemple, le kraï de Transbaïkalie porte le numéro 75 et n’est apparu qu’en 2008 après un référendum validant l’unification de l’oblast de Tchita et de l’Aga-Bouriatie.

À partir du numéro 28, on trouve les « oblasts », un autre type de région russe. L’oblast de l’Amour porte le numéro 28 et l’oblast de Iaroslavl le 76 (au total, il y a 46 oblasts).

Étonnamment, on trouve Moscou (77) et Saint-Pétersbourg (78) juste après : il s’agit de sujets à part, nommés « villes d’importance fédérale ». Comme ce sont des villes immenses avec des millions de voitures, elles ont chacune plus d’un numéro pour les plaques d’immatriculation. Ainsi, le code principal de Moscou est le 77, mais les numéros 97, 99, 177, 197, 199, 777, 797 et 799 sont également rattachés à la ville. Saint-Pétersbourg, elle, a les numéros 98, 178 et 198 en plus du 78. D’autres régions ont plus d’un code, mais utilisent souvent des numéros similaires : ainsi, l’oblast de Rostov a les numéros 61, 161 et 761.

À la suite de Moscou et Saint-Pétersbourg, on trouve l’oblast autonome juif (79) et quatre « okrougs » (district, autre divisions administratives) autonomes, portant les numéros 83 à 89. Sébastopol, une autre ville d’importance fédérale, termine la liste avec le numéro 92. Baïkonour, au Kazakhstan, qui abrite le cosmodrome russe, est administrée par la Russie et possède le numéro 94.

Est-ce que tous les Russes connaissent ces numéros par cœur ?

Certainement pas ! Nous pensons que seuls les accros aux voitures peuvent tous les nommer, mais nous n’en avons pas rencontré un seul qui connaissait tous les numéros pour l’instant. Il est cependant possible de deviner une région par son numéro, si par exemple on connaît une région voisine dans l’ordre alphabétique.

Enfin, certaines applications peuvent identifier une région grâce à son code en quelques secondes. D'ailleurs, de nombreux Russes jouent à ce jeu sur la route : ils testent les connaissances des autres personnes dans la voiture en cherchant les régions correspondant aux codes des véhicules qu’ils voient.

Quel code pour les territoires non-russes ?

Il s’agit d’États autoproclamés qui sont partiellement reconnus, mais qui disposent de leur propre système d’enregistrement. Leurs numéros ressemblent d’ailleurs aux numéros russes. Ils ne font pas partie de la Russie, mais sont reconnus par cette dernière.

Si vous voyez un jour une telle plaque, cela veut dire que la voiture est enregistrée en République populaire de Donetsk. Le code « LPR », lui, signifie République populaire de Lougansk.

La République d’Abkhazie, partiellement reconnue, dispose aussi de ses propres plaques d’immatriculation, avec le code « ABH ».

Voici la liste des codes régionaux russes :

01 - République d’Adyguée

02, 102, 702 - République de Bachkirie

03 - République de Bouriatie

04 - République de l’Altaï

05 - République du Daghestan

06 - République d’Ingouchie

07 - République de Kabardino-Balkarie

08 - République de Kalmoukie

09 - République de Karatchaïévo-Tcherkessie

10 - République de Carélie

11 - République des Komis

12 - République de Mari El

13, 113 - République de Mordovie

14 - République de Sakha

15 - République d’Ossétie du Nord-Alanie

16, 116, 716 - République du Tatarstan

17 - République de Touva

18 - République d’Oudmourtie

19 - République de Khakassie

(20), 95 - République de Tchétchénie

21, 121 - République de Tchouvachie

22, 122 - Kraï de l’Altaï

23, 93, 123, 193 - Kraï de Krasnodar

24, 84, 88, 124 - Kraï de Krasnoïarsk

25, 125 - Kraï du Primorié

26, 126 - Kraï de Stavropol

27 - Kraï de Khabarosk

28 - Oblast de l’Amour

29 - Oblast d’Arkhangelsk

30 - Oblast d’Astrakhan

31 - Oblast de Belgorod

32 - Oblast de Briansk

33 - Oblast de Vladimir

34, 134 - Oblast de Volgograd

35 - Oblast de Vologda

36, 136 - Oblast de Voronej

37 - Oblast d’Ivanovo

38, 85, 138 - Oblast d’Irkoutsk

39, 91 - Oblast de Kaliningrad

40 - Oblast de Kalouga

41, 82 - Kraï de Kamtchatka

42, 142 - Oblast de Kemerovo

43 - Oblast de Kirov

44 - Oblast de Kostroma

45 - Oblast de Kourgan

46 - Oblast de Koursk

47, 147 - Oblast de Léningrad

48 - Oblast de Lipetsk

49 - Oblast de Magadan

50, 90, 150, 190, 750, 790 - Oblast de Moscou

51 - Oblast de Mourmansk

52, 152 - Oblast de Nijni-Novgorod

53 - Oblast de Novgorod

54, 154 - Oblast de Novossibirsk

55 - Oblast d’Omsk

56, 156 - Oblast d’Orenbourg

57 - Oblast d’Orel

58 - Oblast de Penza

59, 81, 159 - Kraï de Perm

60 - Oblast de Pskov

61, 161, 761 - Rostov d’Oblast

62 - Oblast de Riazan

63, 163, 763 - Oblast de Samara

64, 164 - Oblast de Saratov

65 - Oblast de Sakhaline

66, 96, 196 - Oblast de Sverdlovsk

67 - Oblast de Smolensk

68 - Oblast de Tambov

69 - Oblast de Tver

70 - Oblast de Tomsk

71 - Oblast de Toula

72 - Oblast de Tioumen

73, 173 - Oblast d’Oulianov

74, 174, 774 - Oblast de Tcheliabinsk

75, 80 - Kraï de Transbaïkalie

76 - Oblast de Iaroslavl

77, 97, 99, 177, 197, 199, 777, 797, 799 - Moscou

78, 98, 178, 198 - Saint-Pétersbourg

79 - Oblast autonome juif

83 - District autonome de Nénétsie

86, 186 - District autonome des Khantys-Mansis - Iougra

87 - District autonome de Tchoukotka

89 - District autonome de Iamalo-Nénétsie

92 - Sébastopol

94 - Baïkonour

Une liste plus détaillée se trouve ici.

Dans cet autre article, nous nous intéressions aux messages codés sur les plaques d'immatriculation russes.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies