«Pourquoi me tutoyez-vous?»: les écueils du «vous» et du «tu» en russe

"Tu!", "Tu!", "Tu"! "Pourquoi me tutoyez-vous? Nous connaissons-nous?"

"Tu!", "Tu!", "Tu"! "Pourquoi me tutoyez-vous? Nous connaissons-nous?"

Aliona Repkina
Tout comme en français et contrairement à l’anglais, en russe, il existe une distinction entre le «vous» et le «tu». Or, les utiliser à tort et à travers peut conduire à toutes sortes de situations inconfortables.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Après avoir reçu une bonne éducation dans sa propre langue, toute personne souhaite transférer ces habitudes dans une langue étrangère. Cependant, chaque langue a ses propres conceptions en matière de courtoisie et de limites. Le russe ne fait pas exception et parfois, les choses peuvent mal tourner dès la première phrase que vous prononcez. Examinons les règles importantes qui régissent la politesse en communication et qui vous seront utiles lorsque vous parlerez russe avec des natifs.

Au niveau grammatical, le russe utilise le pronom « вы » (« vous ») pour indiquer la politesse dans une conversation. Il fonctionne avec la forme plurielle à la deuxième personne des verbes (le verbe se termine alors par « -те »). Le pluriel, cependant, ne signifie pas que vous vous adressez à plusieurs personnes à la fois ; il illustre simplement que vous vous en tenez à une forme polie pour vous adresser à votre interlocuteur, en respectant la distance appropriée requise pour une communication formelle basée sur le vouvoiement. La communication basée sur « ты » (« tu »), en revanche, est informelle, car elle utilise le tutoiement, qui fonctionne en conjonction avec la forme singulière à la deuxième personne des verbes (qui finissent alors en « -шь »). L'utilisation de cette stratégie pour s'adresser à quelqu'un dénote un format de communication amical et familier, qui doit également être confortable pour l'interlocuteur.

En Russie, utilisez donc le vouvoiement dans les situations suivantes :

- avec des inconnus, des personnes dans la rue ;

- avec les personnes plus âgées ;

- avec les professeurs, docteurs, etc ;

- avec les employés de services : vendeurs, livreurs, taxistes, etc ;

- avec vos collègues de travail, en fonction de la structure hiérarchique et de votre degré de proximité.

Lire aussi : Comment dire «merci» en russe?

Toutefois, cela dépendra évidemment de la personnalité de votre interlocuteur, mais aussi de l’endroit où vous vous trouvez. Par exemple, lors d’un voyage en République d’Ossétie du Nord, dans le Caucase russe, j’ai remarqué que tout le monde me tutoyait, qu’il s’agisse de la réceptionniste de l’hôtel, de l’employée de l’office du tourisme ou des passants dans la rue. L’aspect fraternel et soudé de la population locale ressortait ainsi beaucoup en comparaison avec d’autres coins du pays, où le « vous » est de mise. Néanmoins, de manière générale, en Russie, les Français ne seront pas dépaysés en la matière, les règles étant sensiblement les mêmes que chez eux.

« Je crois que la manière de dire "vous" ou "tu" est un peu pareille en France et en Russie. Nous vouvoyons généralement les personnes plus âgées ou les inconnus et nous tutoyons les amis ou les enfants. Par contre, je me souviens qu'à l'université presque tous les professeurs nous vouvoyaient, même si certains de nous n'avaient que 17 ans, pas plus. En France, j'ai remarqué le contraire – on nous tutoyait souvent. Je crois que ce n'est pas qu’une question d'âge mais surtout une question de style. Par exemple, à l'écrit, en russe, quand nous nous adressons à une personne et que nous avons l'intention de lui montrer notre respect, nous écrivons "Вы" en commençant par une majuscule. Cela remplace les formules de politesse super longues, comme celles en français », témoigne Anna, une Russe résidant en France depuis plusieurs années.

« On vouvoie les adultes inconnus et les personnes âgées. Le tutoiement est un manque de respect. Au travail nous vouvoyons les responsables, chef d’équipes pour montrer le respect envers sa hiérarchie. Le tutoiement est strictement interdit. Contrairement à la France, nous ne faisons pas l’association du vouvoiement avec la vieillesse dans le sens péjoratif. Par exemple on ne dit jamais "Pourquoi tu me vouvoies ? Je ne suis pas vieux…", alors qu’en France je l’entends souvent. Les Russes vouvoient souvent les beaux-parents. À mon avis, tout de même, ce n’est pas obligatoire et dépend des familles », partage de son côté Liliia, autre expatriée russe de l'Hexagone.

Un discernement cohérent entre la communication basée sur « ты » et « вы » a par ailleurs conduit à la création de verbes amusants dans le russe conversationnel, qui signalent à l'interlocuteur qu'il a choisi la mauvaise stratégie : « тыкать » correspond à l'action erronée d'utiliser le « tu » informel, tandis que « выкать » sert à indiquer que l'utilisation du « vous » formel n’est pas nécessaire dans une situation donnée. Cependant, soyez conscient des dangers qui accompagnent ces verbes, car ils dénotent un certain degré d’irritation.

Voyez-vous, « тыкать » et « выкать » sont des termes d'argot – ils n'existent pas au sens strict du terme (le premier signifie cependant aussi « enfoncer », « mettre le doigt dans quelque chose ») et ne sont utilisés que lorsqu'on accuse l'interlocuteur ou quelqu'un d'autre de passer prématurément ou de manière inappropriée à une forme de communication incorrecte.

Malgré cela, les relations entre les personnes se développent avec le temps. Par exemple, de nombreux collègues ont tendance à devenir des amis.

Alors, comment faire pour passer de « вы » à « ты » ? Il suffit d'une phrase :

- Может быть, перейдём на «ты»? Не против?

- On passe peut-être au « tu » ? Tu n’es pas contre ?

Si la personne accepte, vous pouvez alors être libre d’avoir recours à la forme informelle de communication.

Pour mieux retenir ces règles, pratiquez les deux formes et, avec un peu de chance et de tact, vous parviendrez à ne jamais entendre quelqu’un vous reprochant de la « тыкать » ou « выкать ».

Dans cet autre article, nous vous expliquions comment correctement demander l’heure en russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies