Quels chiffres les Slaves utilisaient-ils autrefois, avant d’adopter la graphie arabe?

Anton Romanov
Vous désirez compter votre argent dans le style cyrillique? Découvrez pourquoi les Slaves voyaient dans les millions une nuée de corbeaux et dans les milliards – l’obscurité.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Vous connaissez certainement l'existence de différentes graphies des chiffres dans le monde. Peut-être êtes-vous même en mesure de distinguer facilement non seulement les chiffres arabes et romains, mais aussi juifs, babyloniens, bengalis, mongols... Mais savez-vous quels types de chiffres étaient utilisés en Russie jusqu'au XVIIIe siècle ? Même les Russes réfléchiront sérieusement à cette question. Certains diront « romains, comme dans le reste de l'Europe ». Mais non ! Les chiffres étaient en cyrillique et ressemblaient à cela :

Ce système de comptage utilisait les symboles de l’alphabet cyrillique ancien dans un ordre séquentiel.

Afin de distinguer une lettre d'un chiffre, un signe spécial, une ligne ondulée appelée « titlo », était utilisé. Ce signe pouvait être placé au-dessus du nombre entier ou seulement au-dessus du chiffre du milieu ou de l'avant-dernier. Si différents nombres se trouvaient les uns à côté des autres, ils étaient séparés par un point à peu près au milieu de la hauteur des lettres.

Pour représenter les nombres de 11 à 19, l’on plaçait l’équivalent slave du chiffre « 1 » à droite du chiffre correspondant, ce qui ajoutait dix. Comme si l’on écrivait « 71 » pour indiquer « 17 ».

Tout est clair jusqu'à 999 ? C'est-à-dire, jusqu'à ۰цч҃ѳ۰ ?

Mais comment alors signifier « mille », « million » ou encore « milliard » ? Là, les choses se compliquent.

Des nombres très imagés

Le nombre 10 000 en Russie était appelé « tma » (« ténèbres »). Lorsque nous utilisons ce mot dans le russe moderne, nous entendons en premier lieu l'absence de lumière. Néanmoins, il implique un deuxième sens, plus ancien : « multitude », « quantité innombrables », ou justement « 10 000 ». Cette signification a été héritée du turcique « tuman » – « dix mille ». On qualifiait ainsi de « tma » les hordes de nomades attaquant les terres russes durant le joug tataro-mongol.

En conséquence, « tma tem » (« ténèbres des ténèbres ») était l’équivalent slave de « myriades de myriades », correspondait donc à un milliard. Pourtant, effectivement, si l’on multiplie dix mille par dix mille, l’on obtient cent millions, et non un milliard. Cependant, des chiffres aussi élevés étaient rarement utilisés à l'époque, et les gens ne prenaient pas la peine de se souvenir de leur nom ou de compter le nombre de zéros.

Lire aussi : Combien de lettres compte l'alphabet russe?

Le nombre de dix millions est quant à lui très probablement devenu « voron » (« corbeau ») en raison des croix qui entouraient sa graphie et qui ressemblaient à des oiseaux. De même, à cause des marques diacritiques en forme de bâtons, cent millions sont devenus « koloda » (« jeu de cartes »). 

Pour les nombres supérieurs à un milliard, il n'y avait par ailleurs ni mots ni signes. Mais qui en avait alors besoin ? L’esprit humain n’était à cette époque pas confronté à de tels ordres de grandeur.

D'ailleurs, le chiffre zéro dans le système de l'alphabet cyrillique n'existait pas non plus.

Comment mettre cela en pratique ?

Horloge arborant des chiffres slaves sur une tour de la ville de Souzdal

S’ils ne sont plus utilisés de manière courante aujourd’hui, ces chiffres anciens peuvent pleinement s’inscrire dans votre quotidien, si vous le souhaitez vraiment.

Commandez-vous, par exemple, une montre avec des chiffres cyrilliques !

Vous pouvez également noter en anciens chiffres slaves qui vous doit combien ou combien d'argent se trouve sur votre compte. Rappelez-vous que l'année mémorable du Covid en cyrillique s'écrit « ҂в҃к۰ », que la maladie elle-même porte le numéro « ۰ѳ҃i۰ » (« 19 »), que Trump a obtenu « ۰сл҃в۰ » votes électoraux lors des dernières élections. Cachez à tout le monde la solution d’une formule mathématique, comptez les habitants de la Terre, rencontrez la nouvelle année « ۰҂вк҃а۰» (2021) ou simplement chiffrez vos écrits.

En outre, vous pouvez, par exemple, vous faire tatouer une date commémorative en chiffres cyrilliques.

Angelina Jolie porte sur son corps des mantras bouddhistes, des symboles arabes, des coordonnées géographiques et des chiffres romains. Si elle avait su pour les cyrilliques, nous sommes sûrs qu'elle aurait tatoué la date à laquelle Winston Churchill avait promis du sang, du labeur, des larmes et de la sueur dans la guerre contre l'Allemagne nazie. Le 13 mai 1940 sur sa main aurait ainsi ressemblé à ceci :

Ou prenez Justin Bieber. Il aime tellement sa mère qu'il a inscrit l'année de sa naissance sur son torse. Il l'a fait en chiffres romains, et pas très correctement, mais c'est son problème. En cyrillique, 1975 ressemble à ceci :

Dans cet autre article, nous vous expliquions pourquoi les Russes utilisent l’alphabet cyrillique.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies