Cinq raisons d’apprendre le russe

Zamir Usmanov/Russian Look; Legion Media; Domaine public
Cette langue difficile peut sembler impossible à apprendre. Et pourtant, avec une bonne dose de motivation, traverser toutes les difficultés n’a rien d’impossible. Voici quelques bonnes raisons de commencer!

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Faites un grand voyage en Russie

Si vous prévoyez simplement un court voyage à Moscou et à Saint-Pétersbourg, pas forcément nécessaire de passer des années à apprendre les différents cas et déclinaisons que recèle la langue russe. Cependant, voyager sur le Transsibérien, admirer le lac Baïkal, ou parcourir les fascinants territoires de l'Extrême-Orient russe comme le Kamtchatka est un peu plus difficile en termes de communication, et apprendre quelques phrases sera donc très utile !

« Si vous prévoyez de séjourner en Russie pendant une période prolongée, il est absolument indispensable de connaître la langue, remarque Carolyn Cooper, lectrice de Russia Beyond. Le seul endroit où l'anglais est parlé est dans les hôtels. Même si les Russes connaissent un peu l’anglais, vous ne l’entendrez pas dans la rue. »

Il y a quelques raisons pour lesquelles les Russes parlent mal anglais (en savoir plus à ce sujet ici). Et voici quelques conseils pour voyager en Russie si vous n’avez pas réussi à maîtriser la langue.

Faites des affaires en Russie

La Russie est un pays attrayant pour de nombreux travailleurs étrangers. Bien sûr, si vous trouvez un emploi en Russie dans une entreprise internationale, ou si vous êtes engagé comme spécialiste anglophone dès le début, pas de hâte pour apprendre la langue. Cependant, comme le mentionne le point n°1, maîtriser la langue de Pouchkine peut être utile en dehors de votre travail, dans la vie quotidienne - surtout si vous déménagez en province.

>>> Sept raisons pour lesquelles vous ne devriez jamais apprendre le russe

Mais si vous envisagez de créer votre propre entreprise et de commencer à faire des affaires en Russie par vous-même, parler la langue locale n’est pas une option. Tout d'abord, vous devrez faire face à la législation russe, qui logiquement n'est qu'en russe, et devrez embaucher des Russes ou trouver des partenaires.

« Sans connaître la langue, vous n'obtiendrez rien, que vous soyez en Russie ou dans tout autre pays. Vous devez parler aux clients dans leur langue », explique Yolanta, une femme d'affaires de Lituanie.

Voici trois moyens légaux de créer votre propre entreprise en Russie et des questions/réponses utiles pour ceux qui envisagent de chercher un emploi dans ce pays.

Lisez la littérature russe - en russe!

Toute traduction, même saluée par la critique et les universitaires, n'est qu'une traduction. Julian Lowenfeld, poète américain et traducteur du grand écrivain russe Alexandre Pouchkine, admet que l’anglais ne possède pas autant de nuances émotionnelles dans la signification des mots que le russe. « Prenez le mot "frère" en russe, cela peut être brat, ou bratok, ou bratichka ou bratoukha - et tout cela influe sur le contexte et la relation émotionnelle. »

La littérature russe peut vous sauver de la dépression et des pires moments de votre vie. Une femme nommée Mary Hobson a lu Tolstoï lorsque son mari était sur son lit de mort et, à 56 ans, a décidé d'apprendre la langue - elle a maintenant 94 ans et a traduit plusieurs livres russes.

La prose russe, et en particulier la poésie, peut vous ouvrir un nouveau monde, vous plonger dans la recherche éternelle du sens de la vie et vous fournir des pistes pour explorer la nature humaine. Voici huit livres russes qui pourraient même vous aider à trouver le sens de la vie !

Apprenez quelque chose de nouveau sur vous-même

Tout d'abord, apprendre le russe est une excellente pratique cognitive pour votre cerveau et un test pour votre patience. C'est un défi constant et les règles sans fin, les mots intraduisibles et les sons étranges ne vous permettront jamais de vous ennuyer ! Mais de plus, c'est l'occasion de faire connaissance avec les Russes et leur mentalité particulière (qui est probablement très différente de la vôtre) et en sondant la mystérieuse âme russe, ce qui vous enrichira encore plus – en révélant des traits de caractère qui pouvaient être cachés chez vous auparavant.

Un acteur britannique, Andrew Byron, admet qu'il devient presque une autre personne quand il parle russe. « L’Anglais Andrew Byron est réservé, assez timide, et puis il y a Andreï, qui est ma personnalité russe. Il est plus extraverti, bavard, audacieux et aventureux ! En tant qu’Anglais, je suis prudent : "Eh bien, peut-être, je ne suis pas sûr", alors qu’en tant que Russe, je suis plutôt du genre "Allez, on fonce !" ».

>>> Comment maîtriser les verbes russes de mouvement, démon des étudiants étrangers?

5. Impressionnez vos amis (et effrayez vos agresseurs !)

Croyez-nous, si vous apprenez à dire des jurons en russe, vous deviendrez le centre de n’importe quelle soirée et vous ne cesserez jamais d'amuser vos amis. Non pas que nous encouragions les jurons dans n’importe quelle langue - c’est juste un fait ! Vous rappelez-vous à quel point il était amusant d’entendre Elizabeth Olsen enseigner à Conan O'Brien quelques mots russes coquins dans son émission Late Night ? Cette vidéo fait toujours un carton sur internet !

Une autre situation dans laquelle vous devez connaître le russe est en cas d’agression. Un artiste de stand up, Dan Soder, a raconté un jour qu'il avait toujours très peur de sortir la nuit, mais qu’il avait ensuite trouvé une parade - il a commencé à parler à des personnes potentiellement dangereuses avec un faux accent russe.

Maintenant, imaginez quel serait l'effet si vous parliez vraiment le russe !

Dans cet autre article, nous vous expliquons pourquoi la langue russe semble un peu effrayante aux yeux des étrangers.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies