Comment retenir et prononcer ces mots russes fréquents mais infernaux?

Concluant une rencontre matinale, le président américain Ronald Reagan et le secrétaire général soviétique Mikhaïl Gorbatchev se serrent la main.

Concluant une rencontre matinale, le président américain Ronald Reagan et le secrétaire général soviétique Mikhaïl Gorbatchev se serrent la main.

Getty Images
Presque personne ne veut se lancer dans de longues explications sur la prononciation ou l'origine d'un mot. Cependant, connaître les racines d'un terme courant peut vous aider à le mémoriser beaucoup plus rapidement et à en apprendre de nombreux autres par la même occasion.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Здравствуйте – Bonjour

Bien que de nombreuses personnes espèrent s'en tirer avec le bien plus simple « привет » (priviet – salut), n'oubliez pas que vous devez plutôt utiliser la salutation « здравствуйте » (zdravstvouïtié – bonjour) si vous vous adressez à des personnes imposant le respect (individus plus âgés, inconnus, cadre formel, …).

Sachez que ce mot vient de « здравый », ce qui implique différentes significations positives dans les langues slaves. En russe, il signifie principalement « en bonne santé ou en bonne condition », ainsi, vous souhaitez à quelqu'un bonne santé et prospérité lorsque vous le saluez de cette façon.

Voici quelques astuces de prononciation :

Le premier « v » de « zdravstvouïtié » ne se prononce pas. C’est en réalité systématiquement le cas dans la combinaison fréquente de consonnes « вств », comme dans « чувствовать » (tchouvtsvovat – sentir).

C’est ici la première syllabe qui est accentuée : zdrAAAstvouïtié. Marquez bien cet accent tonique, crucial en russe.

Приятно познакомиться – Ravi de vous rencontrer

Cadre issu du film

Cette réponse évidente après que vous vous soyez salués peut également sembler trop longue à prononcer. Cependant, si nous divisons le deuxième mot en syllabes, il peut devenir clair et raisonnable : « по » (po) est un préfixe verbal, « знаком » (znakom) dérive du mot « знать » (znat – savoir, connaître), « ить » (it) est une terminaison verbale typique, et « ся » (sia, prononcé « sa ») est une terminaison qui indique que ce verbe est réfléchi (équivalent de « se » en français, comme « se rencontrer »). « Приятно » (priatno) signifie quant à lui « c’est agréable », « c’est heureux ». Prononcez le donc ainsi : « priatna paznakomitsa ».

Lire aussi : Saviez-vous que la langue de Pouchkine avait deux termes pour dire «russe»?

Путешествовать – Voyager

« Путешествовать » (poutéchestvovat) vient naturellement dans les conversations en russe, surtout si vous visitez le pays en tant que touriste. Ce terme est formé à partir de deux plus petits mots : « путь » (pout – voie, chemin) et « шествие » (procession), qui à son tour est un dérivé de la forme conjuguée de « идти » (idti – aller). Pour prononcer ce verbe, il convient de de lire son « o » comme un « a », l’accent tonique étant placé après, sur le dernier « a ».

Использовать – Пользоваться – Utiliser

Ces deux verbes ont une base commune, « польза » (polza – utilité, bénéfice), et presque le même sens. La différence entre eux n’est en réalité visible que dans des phrases particulières. Néanmoins, il semble y avoir un certain schéma. Pour une utilisation à court terme, pour quelque chose qui, une fois utilisé (physiquement ou métaphoriquement), est jeté ou disparaît, il faut utiliser « использовать » (ispolzovat) : « я использую оливковое масло для салата » (j’utilise de l’huile d’olive pour la salade) ou « она тебя использует (elle se sert de toi). Par contre, pour une utilisation sur le long terme, on a recours à « пользоваться » (polzovatsia) : « чтобы добраться на работу, я пользуюсь трамваем » (pour me rendre au travail, j’utilise le tramway).

Достопримечательность– Site touristique, d’intérêt

Ce long mot est l’un des premiers rencontrés lorsque l’on commence à apprendre le russe. Divisons-le également en plusieurs parties logiques. « Досто » (dosto) partage la même racine que « достойный » (dostoïny – méritant, valant le coup), tandis que « примечать » (primetchat) signifie « remarquer ». Ainsi, l’on comprend que ce terme désigne une chose méritant d’être remarquée ! Pour sa prononciation, voici la marche à suivre : « da-sta-primiè-tcha-tièl-nost ».

 Lire aussi : Comment utiliser le clavier russe sur votre ordinateur?

Пожалуйста – S’il vous plait, de rien

Lioudmila et Sergueï passant par la station de métro moscovite Okhotny Riad, dans le film Moscou ne croit pas aux larmes, de Vladimir Menchov.

Bien qu’il ne soit pas spécialement difficile de prononcer « пожалуйста » (pojalouïsta), l’un des mots les plus fréquents en russe, les personnes dont ce n’est pas la langue maternelle peuvent éprouver certaines difficultés. Sachez qu’en réalité le « й » (ï) ne se prononce pas, et qu’il vous suffit donc de déclarer « pojalousta », en mettant l’accent sur le premier « a ».

Comme « s’il vous plait » en Belgique, « пожалуйста » peut également être utilisé pour dire « de rien ».

Следующий – Suivant, prochain

Si vous prenez les transports publics en Russie, vous entendrez : « Острожно, двери закрываются, следующая станция… » (Attention, fermeture des portes, la prochaine station est …). L’adjectif « следующий » (slédouïouchi), dont la terminaison, comme pour tous les adjectifs, change en fonction du nom qu’il accompagne, comprend lui aussi un petit piège de prononciation. En effet, le deuxième « ou » ne se prononce pas. C’est de suite plus simple, n’est-ce pas ?

Двоюродная сестра / двоюродный брат – cousine / cousin

Cadre issu du film

Les mots servant à désigner les membres de la famille sont compliqués en russe et créent la confusion même chez les Russes eux-mêmes (notamment les mots désignant les beaux-pères et belles-mères en fonction de la situation). Pour parler des cousins-cousines, il y a bien les termes « кузен » – « кузина » (kouzèn – kouzina), mais ils ne sont que très peu utilisés.

Ils sont ainsi décrits généralement comme des « двоюродная сестра » (dvoïourodnaïa sestra – sœur de deuxième lignée) et « двоюродный брат » (dvoïourodny brat – frère de deuxième lignée). Néanmoins, pour faciliter les choses, les Russes se contentent régulièrement de les évoquer comme des « сестра » (sœur) et « брат » (frère), ce qui néanmoins peut aussi porter à confusion.

Le mot « двоюродный » est issu des racines « два » (deux) et « род » (famille, lignée).

Comme vous pouvez le constater, l’orthographe alambiquée de certains mots russes peut paraître effrayante, pourtant, grâce à différentes astuces, cela s’avère bien plus facile. Discuter avec des locuteurs natifs vous permettra par ailleurs de vous y habituer. Tenez bon !

Dans cet autre article, nous vous présentons huit erreurs communes que fait la majorité des apprenants en langue russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies