Prononciation barbare: ces mots russes à rallonge qui vous donneront mal à la tête

Grigory Avoyan
Qu'est-ce que la misanthropie, les lieux touristiques et les machines agricoles ont en commun? Leurs équivalents russes sont de véritables cauchemars à prononcer!

Connaître un mot aux proportions épiques comme « anticonstitutionnellement » est toujours un sacré morceau de bravoure - il suffit de le demander à n'importe quel lecteur français. Mais quand un étranger est confronté à un mot russe du même niveau de complexité, eh bien ce n'est pas quelque chose que vous voyez tous les jours. Ce guide pratique est là pour vous aider - préparez-vous à relever le défi, et considérez cela comme une chance d'épater vos amis russes.

(Si vous êtes un novice, ne vous inquiétez pas, les mots russes ne sont pas tous comme ça !)

1. Рентгеноэлектрокардиографический (Rentguenoelektrokardiografitcheski)

Cette monstruosité de 31 lettres est souvent citée comme le mot le plus long de la langue russe, et signifie « radiographie électrocardiographique ».

N'ayez crainte, ce n'est pas aussi grave que ça en a l'air. Il suffit d’isoler les huit premières lettres - « rentgueno », et à partir de là le mot devient assez similaire au mot « électrocardiographique ». Ajoutez un peu de style slave à la fin « itcheski » et félicitations ! Vous venez de maîtriser le mot le plus brutal de la langue russe. Ca fait tout drôle, non ?

Lire aussi : Trois chocs culturels que vivent les étudiants étrangers en Russie

2. Частнопредпринимательский (Tchastnopredprinimatelski)

Vous pourriez dans une conversation avoir à utiliser ce mot, qui se traduit par la forme adjectivale d’« entreprise privée » ou « société privée ».

La première chose que vous devez apprendre pour maîtriser ce mot est « predpriminatel » (le mot russe pour « entrepreneur »), qui a pratiquement disparu à l'époque communiste jusqu'à sa réintégration en droit soviétique en 1986 pendant la Perestroïka. Une fois que vous connaissez cette partie importante, le reste du mot est un jeu d'enfant : ajoutez simplement « tchastno » (mot russe signifiant « privé ») au début, et vous êtes prêt à trôner dans la salle de réunion.

3. Субстанционализирующимися (Substantsionalizirouïouchtchimisia)

Celui-là est fait pour les âmes philosophiques et cérébrales, et se traduit grossièrement par « substantif » ou « substantival ». En d'autres termes, cet adjectif décrit quelque chose qui a la fonction d'un nom, ou quoi que ce soit de signification utilitaire ou matérielle. Mais vous l'aviez déjà deviné, n’est-ce pas ?

Lire aussi : Cinq mots russes dont les autres langues ont besoin

La première moitié du mot (« substantsional ») est très proche de son équivalent français. La deuxième partie est l'endroit où le plaisir commence, emballant sept syllabes plutôt tortueuses. Essayez de ne pas trop grimacer pendant que vous répétez « iz-ir-ou-ïou-chtchim-i-sia » ! La pratique est la clé ici - vous développerez une âme russe philosophique en un rien de temps.

4. Человеконенавистничество (Tchelovekonenavistnitchestvo)

C'est un autre outil indispensable pour votre crise existentielle. En fait, il est tout à fait approprié que le mot russe signifiant « misanthropiquement » compte 24 lettres - vous ne sentirez un grand amour pour l'humanité après avoir essayé de prononcer cette atrocité linguistique.

La bonne nouvelle, c’est que ce mot est plutôt logique, et ceux qui ont une connaissance correcte du russe auront déjà reconnu qu'il est formé de deux mots faciles : « tchelovek » (homme) et « nenaviste » (haine). La haine de l'humanité, vous voyez ? Tout a un sens (en quelque sorte). Mettez ça en ordre et vous êtes sur le bon chemin.

Lire aussi : Comment l'apprentissage du russe a changé ma vie: cinq étrangers racontent leur histoire

5. Переосвидетельствоваться (Pereosvidetelstvovatsia)

Cela peut être traduit par « se re-certifier » ou « être réexaminé ». Un mot très formel, il n'est pas difficile de s'imaginer se faire complètement berner dans une institution bureaucratique russe par quelqu'un qui l'utilise. Mais maintenant, vous ne risquez plus rien.

Le mot clé enfoui dans cette longue horreur est « svidetel » (le mot russe pour « témoin ») et sa forme verbale « svidetelstvovat ». Pas facile, mais une fois que vous avez compris, tout ce que vous avez à faire est d'ajouter « pere » au début (l'équivalent russe de « re »), et « sia » à la fin, ce qui le rend réflexif.

6. Сельскохозяйственно-машиностроительный (Selskokhoziaïstvenno-machinostroïtelni)

Avec 37 lettres, c'est plus long que notre première entrée, mais le trait d'union dépouille cette horreur de son titre de mot le plus long de la langue russe. Cela ne rend pas le mot plus facile à prononcer, ni plus utile d'ailleurs.

Lire aussi : Ces mots russes qui s’invitent dans les langues européennes

Il n'y a malheureusement pas de moyen facile d'y arriver. La meilleure méthode consiste à diviser le mot en quatre parties distinctes - d'abord, « selsko » (signifiant « rural »), puis « khoziaïstvenno » (qui signifie « ménager », « domestique »). La deuxième partie du mot comprend également deux sections plus petites : « machino » (signifiant « machine »), et « stroïtelni » (signifiant « de construction »).

Continuez sur votre lancée. Vous y arriverez finalement, même si vous n'utilisez jamais ce mot de votre vie. Nous croyons en vous.

7. Высокопревосходительство (Vyssokoprevoskhoditelstvo)

Ce monstre signifie « excellence » ou « altesse » - et si vous pouvez le prononcer correctement, alors vous méritez cet honneur. Le mot, généralement précédé du mot ваше (votre), est aussi un moyen d'adresser correctement à un roi ou à une reine. Pas étonnant que la famille royale russe soit tombée du pouvoir.

Comme la plupart des autres mots sur notre liste, c'est aussi un composé qui peut être divisé en deux parties. Le premier est « vyssoko » (signifiant « haut »), laissant la seconde moitié, « prevoskhoditelstvo ». Bien que ce soit un casse-tête linguistique à part entière, la seconde partie est plus facile à gérer. Continuez à pratiquer, puis éventuellement ajoutez la première moitié. Lorsque vous êtes confiant, utilisez ceci avec votre patron russe pour être sûr d’obtenir des bons points instantanément.

Lire aussi : Comment étudier en Russie: les démarches étape par étape

8. Достопримечательность (Dostoprimetchatelnost)

En tant que mot russe pour « monument » ou « attraction touristique », ce mot est de loin celui sur notre liste qui est le plus souvent utilisé dans la conversation de tous les jours. Il apparaît assez tôt dans le processus d'apprentissage du russe, créant pour les étrangers une sorte d'ultimatum au cours de leurs premières leçons : « Réussissez ou partez maintenant, c'est pour ça que vous êtes ici ».

Pour la plupart des élèves, il n'y a qu'une seule façon d'apprendre ce mot : la répétition. Si vous prenez des cours, il y a des chances que votre professeur le répète plusieurs fois pendant la leçon, et vous réaliserez que le mot est plus accrocheur qu'il n'y paraît. Si vous n'avez pas d'enseignant, alors peut-être que cette femme que j'ai trouvée au hasard sur YouTube peut vous donner un coup de main.

Si vous n’avez pas la possibilité de vous lancer dans des études, voici cinq applications numériques qui vous permettront d’améliorer votre niveau de russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer