Comment étudier en Russie: les démarches étape par étape

Natalya Nosova
Vous songez à étudier en Russie mais ne savez pas trop comment vous y prendre? Russia Beyond a établi spécialement pour vous la liste des choses à faire absolument pour faciliter ce processus.

L’année dernière, plus de 96 000 candidats ont postulé pour venir étudier en Russie. S’ils ont pu le faire, alors vous en serez également capable ! Voici quelques étapes clefs pour entamer cette démarche.

Choisissez un programme et une université

Pour commencer, ayez une idée claire de la matière que vous souhaitez étudier. Cela vous aidera à choisir l’université disposant du meilleur socle académique dans cette voie. Par exemple, si vous optez pour les mathématiques ou l’ingénierie, il serait judicieux de vous diriger vers des établissements tels que l’Université d’État Lomonossov, à Moscou, l’Université d’État de Saint-Pétersbourg ou l’ITMO, également située dans la capitale du Nord. Vous souhaitez participer au maintien de la paix à l’international et rencontrer un jour Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires Étrangères ? Ne cherchez pas plus loin que le prestigieux MGIMO. Il existe plus de 800 universités à travers le pays, proposant donc une large variété de programmes à différents niveaux. Il y a par conséquent de fortes chances que vous y trouviez votre bonheur.

Lire aussi : Trois chocs culturels que vivent les étudiants étrangers en Russie

Pour rendre ce choix plus facile, jetez un œil à StudyinRussia, un site officiel du ministère de l’Éducation et des Sciences. Il met à la disposition du public des informations précises au sujet de l’ensemble des universités, notamment à propos des cours, de la localisation et de la vie étudiante. Par le biais de cette plateforme vous avez par ailleurs la possibilité de contacter les représentants de chaque établissement et d’en apprendre plus sur les études en leur sein ainsi que sur le processus de candidature.

Pensez à obtenir un financement gouvernemental

L’éducation en Russie est généralement moins chère qu’en Europe ou aux États-Unis, il existe cependant certains frais. Néanmoins, vous aurez peut-être la chance de faire partie des annuels 15 000 étudiants étrangers bénéficiant d’une scolarité gratuite de la part du gouvernement russe.

Pour en faire la demande, tout ce que vous avez à faire est de vous enregistrer sur le site Russia.Study, de remplir votre profil et de charger une photographie ainsi qu’une copie de votre passeport. À noter que votre choix ne se limite pas à une seule université, vous pouvez en sélectionner six simultanément et prétendre à une bourse d’État.

Lire aussi : Comment l'apprentissage du russe a changé ma vie: cinq étrangers racontent leur histoire

Candidater pour une scolarité en Russie ne s’arrête toutefois pas ici. Après avoir soumis votre profil, il vous faut contacter le Centre russe des sciences et de la culture de votre pays et vous renseigner quant au processus de sélection compétitive en deux étapes, que chaque postulant doit passer.

Notez que vous pourriez être amené à prendre un cours préuniversitaire

Alors que certaines universités dispensent des cours en anglais, la grande majorité des programmes en Russie, et particulièrement ceux de licence (baccalauréat), se font en russe. Si la maîtrise de la langue vous fait défaut, vous aurez donc à vous inscrire à un cours préuniversitaire afin d’améliorer vos compétences linguistiques et les matières liées à votre future filière en Russie.

Lire aussi : Pourquoi choisir la Russie pour vos études à l’étranger?

Si vous payez vous-même les frais de scolarité, vous pourrez prendre ce cours à l’université dans laquelle vous avez postulé. Cependant, si vous vous rendez en Russie grâce aux quotas gouvernementaux, il n’est pas à exclure que vous ayez à le suivre ailleurs.

Passez la sélection compétitive et envoyez vos documents

Ceux qui ambitionnent de faire financer leurs études auront à passer des examens d’entrée à l’université à laquelle ils s’intéressent. Pour cela, il est nécessaire d’envoyer un dossier par courrier comprenant : une copie de votre passeport avec sa traduction, votre dernier diplôme avec sa traduction et quelques photographies. Tandis que certains établissements exigent que vous assistiez en personne à ces tests, d’autres, tels que l’ITMO, proposent des alternatives en ligne.

Pensez aux compétitions

Un moyen plus simple et plus rapide d’obtenir une place au sein d’une université russe est de participer à l’une des nombreuses compétitions organisées par les autorités et établissements russes. L’une d’elle est nommée Open Doors : Russian Scholarship Project, et est mise sur pied par les plus grandes universités du pays. Elle est ouverte aux étrangers et permet aux gagnants d’intégrer un master gratuitement dans n’importe quelle université de Russie. Qui sait, peut-être serez-vous assez talentueux pour remporter une place. Voici la liste des autres compétitions.

Lire aussi : S'inscrire dans les universités russes est désormais beaucoup plus facile

Souvenez-vous que des programmes bilatéraux existent

Si toutes ces démarches vous effraient, la solution serait peut-être d’envisager un double diplôme (franco-russe par exemple), proposé par une université de votre pays d’origine et une institution partenaire en Russie. C’est un excellent moyen d’obtenir deux diplômes sans avoir à se soucier des examens d’entrée russes ou à traduire vos documents.

Ce système peut également vous faire économiser de l’argent. Si vous ne souhaitez en effet pas dépenser une fortune dans des études en Europe, postulez pour un programme bilatéral et partez étudier en Russie. Non seulement cela allègera vos dépenses, mais vous serez récompensé d’un diplôme européen et d’un russe. Par exemple, il existe un double diplôme en droit français / droit russe entre l’Université de finance de Moscou et l’Université de Toulouse 1 Capitole.

Lire aussi : Ces étudiants français qui ont choisi la Russie

Obtenez une invitation et demandez un visa étudiant

Une fois votre invitation de la part de l’université russe reçue, il ne restera aucun obstacle significatif pour obtenir un visa étudiant. Tout ce qu’il vous reste à faire est d’en faire la demande et de vous préparer pour votre future aventure. Voici quelques publications qui devraient vous y aider :

Une chose est sûre, vous ne regretterez pas cette expérience !

Si vous souhaitez rester en France mais étudier la langue russe, voici notre catalogue des formations proposées par l’ensemble des universités de l’Hexagone.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer