Quel est le profil type du vacancier russe en cet été 2021?

Sur une plage de Sotchi

Sur une plage de Sotchi

Demian Stringer/ZUMAPRESS.com/Global Look Press

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Malgré la pandémie, les Russes n’ont pas totalement renoncé aux plaisirs des voyages estivaux, comprend-on d’une publication de RIA Novosti se basant sur les résultats d’une étude menée par le site de réservation de vols Aviasales et la plateforme de commerce en ligne AliExpress, qui ont observé la demande des habitants de 10 des plus grandes villes du pays.

Tout d’abord, il en ressort que les destinations les plus prisées par les touristes russes sont Sotchi (15% des billets d’avion achetés), Simferopol (capitale de la République de Crimée, 13%), Saint-Pétersbourg (9%), Anapa (côte de la mer Noire, 6%), Krasnodar (sud, 6%), Kaliningrad (mer Baltique, 6%) et Guelendjik (côte de la mer Noire, 3%).

À noter que la durée moyenne des séjours s’élève à 11 jours, tandis que les voyageurs réservent leurs billets en moyenne 49 jours avant le trajet. Pour ces frais de déplacement, les Russes dépensent en outre, toujours en moyenne, 16 000 roubles (185 euros) et un passager sur cinq est accompagné d’un enfant.

Enfin, en prévision de leurs vacances, les Russes font l’acquisition, le plus souvent, de batteries externes, de sacs de voyage, d’écouteurs, de maillots de bain, de lunettes de soleil, de jouets pour la plage, et de couvre-chefs. Les dépenses pour cet attirail varient toutefois fortement d’une ville à l’autre : alors qu’à Moscou les citoyens sur le départ y consacrent en moyenne 5 900 roubles (68 euros), les résidents de Samara en déboursent 9 600 (111 euros).

Dans cet autre article, nous vous livrions huit moyens infaillibles pour repérer un touriste russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies