Hiver divin: le monastère Belogorski enneigé en d’incroyables photographies

Legion Media
Cette église dans l'Oural est magnifique toute l'année, mais elle est tout simplement époustouflante en hiver. L'ironie est qu'elle est située sur la Belaïa Gora, qui se traduit littéralement comme «Montagne Blanche».

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Nous sommes habitués à ce que les dômes dorés des églises orthodoxes reflètent le Soleil et à ce que les carillons des cloches se mêlent au bruissement des arbres... Mais ce monastère est surtout connu pour son « habit » blanc comme neige.

L'histoire du monastère Saint-Nicolas Belogorski trouve ses racines dans l'incident dit d'Ōtsu, qui est arrivé au futur empereur Nicolas II en 1891. Cette année-là, Nicolas, qui était alors grand-duc, a effectué une visite officielle dans la ville japonaise d'Ōtsu. Là, il a été attaqué et aurait très bien pu être tué, mais heureusement, il s’en est sorti sain et sauf. (Pour en savoir plus sur cet événement, cliquez ici).

La même année, en l'honneur de sa survie miraculeuse, une croix de dix mètres de haut a été érigée sur la Belaïa Gora (« Montagne Blanche ») dans l'Oural. Deux ans plus tard, un monastère y a été fondé et lui a été confié le nom de « Belogorski », ce qui signifie simplement « de la Montagne Blanche ». Le monastère a également accueilli un orphelinat et une école.

L’église originelle, en bois, a brûlé en 1897. Elle a commencé à être reconstruite en 1902 et n'a été terminée qu'en 1917, consacrée en l'honneur de la Sainte-Croix. Elle a été conçue dans le style russe, qui était incroyablement en vogue à l'époque.

Après la Révolution de 1917, les bolcheviks ont tué l'archimandrite local ainsi que plusieurs moines et ont causé de sérieux dommages au monastère. En 1923, ce dernier été fermé et un camp du goulag y a été aménagé. Après la Seconde Guerre mondiale, le monastère a été transformé en Maison des anciens combattants. Tragiquement, lors d'un autre incendie, l'église a à nouveau été gravement endommagée.

À la fin des années 1980, les autorités ont commencé à rénover le monastère et dans les années 2010, il a finalement été achevé, nous donnant la chance de voir cette beauté de nos propres yeux !

Dans cet autre article, nous vous présentions d’ailleurs dix des plus beaux monastères de Russie également sous la neige.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies